Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

le Burkina Faso rappelle son ambassadeur en Libye pour consultation

20/11/2017
21:12

Le ministre des Affaires étrangères et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, était face à la presse, le lundi 20 novembre 2017, pour livrer le message du gouvernement burkinabè face aux traitements dégradants que subissent les migrants en Libye.

Depuis la diffusion du reportage de la chaîne américaine CNN témoignant de la réalité du commerce des migrants en Libye, des voix s’élèvent partout à travers le monde pour condamner et demander que cela cesse immédiatement. Le Burkina Faso s’est inscrit dans cette dynamique à travers le message qui a été livré à la presse, le 20 novembre 2017, par le ministre en charge des affaires étrangères, Alpha Barry. En effet, sur instruction du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, il a convoqué le chargé d’affaires de l’ambassade de Libye au Burkina pour lui signifier que le gouvernement «n’est pas content» des traitements infligés aux migrants africains et burkinabè. «Nous lui avons traduit toute l’indignation du gouvernement et du peuple burkinabè face à ces images et condamné ce qui se passe en Libye. Nous avons également élevé la protestation la plus vive face à ces images qui appartiennent à d’autres siècles», a-t-il soutenu. En plus de cette action, le président du Faso a décidé du rappel de l’ambassadeur du Burkina à Tripoli, le Général Abraham Traoré, pour consultation. Pour Alpha Barry, le président du Faso tient à avoir toutes les informations sur la situation avant le sommet d’Abidjan les 29 et 30 novembre 2017 et qui va se pencher aussi sur la traite des migrants en Libye.

Le ministre des Affaires étrangères et des Burkinabè de l’extérieur a également précisé qu’il n’y a pas de chiffre exact sur le nombre de migrants burkinabè en Libye. Toujours selon lui, à ce jour, c’est une trentaine de migrants burkinabè qui sont en attente de rapatriement dans les camps libyens et depuis 2011, ce sont 1912 migrants burkinabè qui ont été rapatriés de ce pays dont 122 récemment, en collaboration avec l’Organisation internationale des migrations (OIM). Dans la même veine, Alpha Barry a signalé qu’en décembre prochain, huit migrants burkinabè en situation irrégulière aux Etats-Unis seront rapatriés par vol charter dans le cadre de la coopération qui lie les deux pays pour le retour des migrants irréguliers. Pour le ministre, il s’agit de ceux qui n’ont pas voulu des vols commerciaux que son ministère avait suggérés pour la dignité de ces migrants.

Yssouf SANA

yssoufsana@yahoo.fr


126
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus