Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Visite du président français au Burkina Faso

23/11/2017
23:13

Le Président français, Emmanuel Macron, s’adressera au continent africain, depuis l’Université Ouaga1 Pr Joseph-Ki-Zerbo, à l’occasion de sa visite officielle, le mardi 28 novembre 2017 à Ouagadougou. A quelques jours de l’évènement, les hôtes du président se disent prêts pour son accueil.

La problématique de la migration de la jeunesse africaine se pose avec acuité sur le plan international. C’est pourquoi, le Président français, Emmanuel Macron, l’a mise au centre de sa visite officielle au Burkina Faso, annoncée pour le mardi 29 novembre 2017, dans le cadre de ses efforts diplomatiques. Il entend ainsi créer «un axe intégré entre l’Afrique, la Méditerranée et l’Europe», notamment sur la crise migratoire. «L’Afrique n'est pas seulement le continent des crises, c'est un continent d'avenir, nous ne pouvons pas le laisser seul. Je me rendrai prochainement à Ouagadougou pour porter ce message», a déclaré le président français, lors d’un discours de politique étrangère devant les ambassadeurs français. Les responsables de l’Université Ouaga I Pr Joseph-Ki-Zerbo, accueillent cette visite, au sein du campus, avec un sentiment de fierté. «C’est une chance pour nous de recevoir le Président français, Emmanuel Macron, accompagné du Président du Faso,  Roch Marc Christian Kaboré, à l’Université Ouaga I Pr Joseph-Ki-Zerbo, pour s’adresser à la jeunesse africaine, à travers celle burkinabè. Et nous espérons que les étudiants vont en profiter pour exprimer leurs points de vue et leurs attentes à l’endroit des deux présidents», a laissé entendre le secrétaire général de ce temple du savoir, Théophile Tenkoudogo. C’est pourquoi, les premiers responsables de l’Université mettent tout en œuvre pour la réussite de cet évènement. «Le comité d’organisation fera tout pour avoir le maximum d’échantillons représentatifs des structures de la jeunesse. Il s’agit des structures universitaires et scolaires, le ministère de la Jeunesse, les écoles de formation professionnelle notamment l’ENAM, l’ENAREF et l’ENSP», a-t-il ajouté.
Selon le secrétaire général, les activités se dérouleront dans les deux amphis libyens (D et E) avec environ deux mille places dont un amphi réservé aux deux présidents et le deuxième pour les étudiants. Mais, un dispositif de retransmission sera installé dans le second amphi afin de permettre aux étudiants de suivre les différents discours. «Nous sommes en train de dresser les listes des participants. Les organes de presse viendront, ce vendredi 24 novembre, pour installer des dispositifs  de retransmission. Par ailleurs, le réseau wifi est déjà installé dans les deux amphis», a-t-il signifié.
Un dispositif sécuritaire est mis en place pour la réussite de cette visite. Selon le secrétaire général,  une réunion était prévue ce jeudi 23 novembre à 11h, avec les spécialistes de la sécurité des deux pays en vue de faire des propositions concrètes.

Emil SEGDA
Aymard ZIZIEN
(Stagiaires)


26
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus