Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Coopération Suisse-Burkina : plus de 16 milliards FCFA pour le PNDES

26/11/2017
22:16

Le directeur de la Coopération suisse au Burkina Faso, Jean Bernard Dubois  et la ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Hadizatou Rosine Coulibaly ont signé, le jeudi 23 novembre 2017, un accord d’appui budgétaire d’un montant de 16,902 milliards FCFA sur quatre ans.

Les relations bilatérales entre la Suisse et le Burkina Faso sont au beau fixe. La preuve en a été faite à travers la signature d’un accord d’appui budgétaire  d’un montant de  16,902 milliards FCFA,  pour la période 2017-2020,  entre le  directeur de la Coopération suisse au  Burkina Faso, Jean Bernard Dubois et la ministre  de l’Economie, des Finances et du Développement,  le 23 novembre 2017.  Un  appui budgétaire est une enveloppe non ciblée et non remboursable. Il permet au gouvernement d’utiliser les ressources ainsi mises à sa disposition selon ses propres besoins, à la différence des appuis projets dans lesquels les ressources doivent être consommées dans le cadre d’un projet bien défini.
«Le gouvernement suisse, avec cette enveloppe, a le grand plaisir de  concrétiser  l’engagement pris lors de la conférence de Paris sur le financement du PNDES de soutenir  ce plan», s’est réjoui  le directeur de la Coopération suisse. Pour lui,  en dépit  de l’opposition des organisations de la société civile suisses, le Burkina Faso est le seul pays à bénéficier  de ce type d’appui. Pour la ministre en charge de l’économie, cet appui est à la fois un signe de confiance, mais aussi un défi. «Nous nous réjouissons que le Burkina Faso soit le seul pays à bénéficier  d’un appui budgétaire de la Suisse. C’est un défi et nous devons  mériter cette confiance», a-t-elle déclaré.  Selon elle,  l’appui budgétaire  tombe à point nommé car le pays des Hommes intègres compte déjà 245 projets  avec des partenaires différents et autant de procédures. «Je voudrais inviter les partenaires techniques et financiers  qui hésitent encore à s’engager», a-t-elle poursuivi.
L’accord d’appui budgétaire signé le 23 novembre 2017 vient compléter l’aide bilatérale projet  de la confédération  helvétique en faveur du Burkina Faso. Les  secteurs traditionnels de la coopération entre les deux pays  concernent  le renforcement  du système de gestion des finances publiques, le renforcement du processus de décentralisation  et la transparence dans la gestion des ressources naturelles. Jean Bernard Dubois a salué les réformes entreprises par la direction générale des impôts  avec l’appui helvétique. Par contre, il a déploré une mise en œuvre peu satisfaisante  de la collaboration  avec la Cour des comptes.

 Nadège YE



94
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus