Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Complexe scolaire Lagem-Taaba : Macron et Kaboré, "écoliers" d’un jour

28/11/2017
19:14

Les présidents burkinabè et français ont visité, dans l’après-midi du mardi 28 novembre 2017, le complexe scolaire public Lagem-Taaba, de Ouagadougou.

Les élèves du complexe scolaire Lagem-Taaba, sis quartier Zempaosga, dans l’arrondissement n°12 de Ouagadougou, ont reçu, dans une ambiance festive, des hôtes de marque, ce mardi 28 novembre 2017, dans l’après-midi. En visite officielle au pays des Hommes intègres, le président français, Emmanuel Macron, accompagné de son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, a rendu visite aux 1050 apprenants de cet établissement d’enseignement général. Dans les classes de CP2 « A », CE2 « B » et de la 6e, les deux hommes se sont imprégnés des conditions d’études dans ce complexe scolaire. Construite en 1985, Lagem-Taaba, (unissons-nous, en langue mooré) se voulait une école de proximité, avec une seule classe, à même de garantir le droit des enfants du quartier à l’éducation, a rappelé la directrice de l’école primaire publique de Lagem-Taaba «A«, Koumbou Ilboudo. Aujourd’hui, le complexe comprend deux écoles « A » et « B » de 12 classes au total et un CEG de quatre classes. Les deux écoles primaires accueillent, à ce jour, 715 élèves dont 397 filles et 318 garçons. « Les résultats de l’examen du Certificat d’études primaires (CEP) ont évolué en dents de scie depuis les trois dernières années : 89% à la session de 2015, 86% à la session de 2016 et 95% pour celle de 2017 », a affirmé Mme Ilboudo. Le collège, logé depuis 2014 dans les locaux du Centre universitaire polyvalent de Ouaga 2000, « par manque d’infrastructures scolaires », compte 240 élèves dont 128 filles et 112 garçons. Farida Bougma, en classe de 6e, s’est dit honorée de recevoir les plus hautes personnalités du Burkina Faso et de la France dans son école. A l’image de MM Kaboré et Macron qui marchaient main dans la main, elle a émis le souhait de voir Lagem-Taaba correspondre avec des écoles françaises. Mais, le plus urgent pour elle, c’est de doter son école de salle d’informatique, de bibliothèque, de laboratoire, de plateau omnisport. Aussi, « les infrastructures de l’école primaire sont dans un état de délabrement très avancé et leur nombre insuffisant », selon Koumbou Ilboudo. Mlle Bougma a dit compter sur l’appui de Emmanuel Macron pour que tous les enfants du Burkina bénéficient d’une éducation de qualité dans de meilleures conditions.

Djakaridia SIRIBIE



158
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus