Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Audience à la Présidence du Faso : Le Conseil présidentiel pour l’Afrique à Kosyam

28/11/2017
19:07

Dans le cadre de la visite du président français,  Emmanuel Macron,  au Burkina Faso, le Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA) a été reçu en audience par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, le mardi 28 novembre 2017 à  Kosyam.

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré,  a accordé une audience au Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA),  le 28 novembre 2017 au sein du palais présidentiel. A sa sortie d’audience, le porte-parole du CPA Jules-Armand Aniambossou a dit être venu présenter l’institution au président burkinabè. «Nous nous sommes présentés et lui avons dit pourquoi le président de la république française a souhaité, lorsqu’il était candidat, la mise en place de cette institution qui est d’ailleurs l’une des toutes premières promesses de campagne qu’il a  tenue.» a-t-il soutenu.

Pour lui,  le Conseil présidentiel pour l’Afrique est une enceinte que le président français a souhaitée pour « être en lien direct avec lui» afin de faire remonter des idées, lui faire toucher de plus près les perceptions de la France, de la « politique de son président et de son gouvernement » sur le continent africain. Jules-Armand Aniambossou a ajouté que leur travail consiste à être sur le terrain, à être à l’écoute des sociétés civiles, de la jeunesse et de «tous ceux qui ont des idées à faire remonter.»  Il a ajouté que le CPA a commencé à travailler sur le discours de Ouagadougou depuis septembre dernier et se dit « heureux » que le président français ait repris dans son discours prononcé à l’université Ouaga 1 Professeur Joseph- Ki-Zerbo, les propositions que son institution a eu à lui faire.

Au cours de cette audience, le président du Faso,  Roch Marc Christian Kaboré,  a souligné,  d’après le porte-parole de la CPA «le caractère novateur de la relation entre le continent africain et la France tel que le président Emmanuel Macron l’a souhaité et développé au cours de son adresse à la jeunesse africaine.»

Yssouf SANA
yssoufsana@yahoo.fr



121
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus