Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Centre d’enfouissement des déchets de Toubdweogo

29/11/2017
22:23

<div style="text-align: justify;"><span style="font-weight: bold;">Le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou, a assist&eacute; le mardi 28 novembre 2017 à Ouagadougou à la destruction et l’enfouissement, d’environ 3,5 tonnes de poulets de chair «impropres à la consommation» et de 1200 &nbsp;poussins provenant d’«un pays voisin où s&eacute;vit la grippe aviaire».</span></div> <div style="text-align: justify;"><br /> </div> <div style="text-align: justify;">La direction g&eacute;n&eacute;rale des services v&eacute;t&eacute;rinaires a d&eacute;truit et jet&eacute; près de 3,5 tonnes de poulets de chair et environ 1200 poussins dans les entrailles du Centre d’enfouissement des d&eacute;chets de Toudbweogo à Ouagadougou. L’op&eacute;ration a eu lieu, le 28 novembre 2017. Lesdits produits sont le r&eacute;sultat de saisies successives r&eacute;centes effectu&eacute;es par la police et la douane entre les mains d’importateurs fraudeurs. Les poulets sont impropres à la consommation de l’Homme, d’après le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou qui a assist&eacute; à la mise sous terre. «C’est une pratique assez r&eacute;currente à l’or&eacute;e des fêtes de fin d’ann&eacute;e où des malins se permettent d’importer n’importe quoi qu’ils mettent à la disposition des populations», a-t-il d&eacute;plor&eacute;. Celui-ci a pr&eacute;cis&eacute; que ce sont des produits dont les diff&eacute;rents services comp&eacute;tents de l’Etat ne connaissent ni l’origine ni la date de conditionnement.</div> <div style="text-align: justify;">Quant aux poussins, ils proviennent, selon le directeur g&eacute;n&eacute;ral des services v&eacute;t&eacute;rinaires, Joseph Savadogo, d’un pays voisin touch&eacute; par la grippe aviaire. «D’après les textes, lorsqu’on saisit des animaux vivants frauduleusement import&eacute;s, il n’y a pas lieu de faire un diagnostic. Il faut les mettre en quarantaine et prendre les dispositions pour proc&eacute;der tout simplement à leur destruction», a indiqu&eacute; le DG. Ce qui a &eacute;t&eacute; fait dans le cas d’espèce. &nbsp;«Nous n’avons sorti les 1200 coquelets que pour les acheminer ici pour l’enfouissement», a-t-il affirm&eacute;. &nbsp;C’est sous un soleil ardent que la mise sous terre de l’ensemble desdits produits v&eacute;t&eacute;rinaires est intervenue. Asphyxi&eacute;s dans des sachets plastiques, les poussins ont &eacute;t&eacute;, en même temps que les poulets, broy&eacute;s par l’engin d’enfouissement. Asperg&eacute;s de produits chimiques acc&eacute;l&eacute;rant la d&eacute;composition, ces d&eacute;chets particuliers ont &eacute;t&eacute; recouverts de terre sous les regards curieux d’enfants qui, de l’ext&eacute;rieur de l’enceinte du centre d’enfouissement, ont assist&eacute; à l’op&eacute;ration qui a eu lieu sur un grand tas de d&eacute;chets.&nbsp;</div> <div style="text-align: justify;">Le ministre Sommanogo Koutou a salu&eacute; la vigilance des forces de d&eacute;fense et de s&eacute;curit&eacute;, qui a permis les diff&eacute;rentes saisies au moment où les trafiquants tentent de la tromper en transportant de plus en plus leurs marchandises avec des tricycles ou des motocycles au lieu des camions habituellement&nbsp;</div> <div style="text-align: justify;">utilis&eacute;s.</div> <div style="text-align: justify;"><br /> </div> <div style="text-align: justify;">Jean Philibert SOME</div> <div style="text-align: justify;"><br /> </div>

86
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus