Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Séjour au Burkina Faso Emmanuel Macron dresse un bilan satisfaisant

29/11/2017
22:35

Le président français, Emmanuel Macron, a achevé, le mercredi 29 novembre 2017, une visite « fructueuse » de 72 heures au pays des Hommes intègres. 

Emmanuel Macron a salué le « courage » du président Kaboré, de son gouvernement et du peuple burkinabè, au terme de sa visite officielle de 72 heures, ce mercredi 29 novembre 2017. Avant de prendre le vol pour Abidjan, où il participe au sommet UE-UA (Union européenne-Union  africaine), le président français a dressé le bilan de son séjour au Burkina Faso. « Nos échanges ont été fructueux et directs (…).  J’ai trouvé ici un ami et un président qui veut faire bouger les choses dans son pays et la région et dont le rôle est important au sein du G5 Sahel », s’est-il réjoui. Il a traduit sa reconnaissance au président Roch Kaboré pour l’opportunité qui lui a été offerte d’échanger avec la jeunesse burkinabè, de s’exprimer sur ses convictions profondes sur ce que doit faire la France et l’Europe, mais surtout sur les relations entre son pays et l’Afrique. Emmanuel Macron a dit avoir passé de « moments intenses » avec les élèves du complexe Legam-Taaba. Pour lui, la centrale solaire de Zagtouli est un parfait exemple d’une coopération financière entrepreneuriale entre les deux pays et l’Europe, à même de permettre d’apporter une réponse au changement climatique et aux défis économiques du pays. Même satisfecit pour Roch Marc Christian Kaboré. « Le bilan est très positif », a déclaré le président du Faso. Le discours « rénovateur » de M. Macron a permis de connaître sa vision de ce que la France et l’Afrique doivent mener ensemble, et de façon particulière entre le Burkina Faso et la France, a-t-il indiqué. « Nous devons avoir désormais des relations tout à fait décomplexées entre nos pays, une amitié où on se dit la vérité, des relations fondées sur la nécessité de pouvoir être en phase avec les intérêts aussi bien de l’Afrique, du Burkina, en particulier dans le cadre de son développement », a-t-il dit . Dans la coopération de type nouveau qui a été proposée,  chacun doit assumer sa part de responsabilité, foi du président burkinabè. A cet effet, il a apprécié l’engagement du président français à déclassifier les documents secrets sur l’affaire Thomas Sankara et à clarifier sa position sur les questions de l’immigration, du dossier François Compaoré. Pour M. Kaboré, le débat qui a eu lieu à l’université Joseph- Ki-Zerbo, soulève beaucoup de discussions. Mais « de façon générale, on peut constater que les Africains considèrent qu’il y a eu une très grande évolution ; maintenant ils attendent que les preuves soient vues sur le terrain », a expliqué Roch Kaboré. 


Djakaridia SIRIBIE 



429
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus