Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Dédougou : Paul Thiéba demande l’accompagnement des coutumiers

04/12/2017
18:30

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a rendu une visite de courtoisie au président de l’Association des coutumiers et religieux de Dédougou, le vendredi 1er décembre 2017 à Dédougou. Il a sollicité son accompagnement et ses bénédictions pour son gouvernement.

Vendredi 1er décembre 2017, il est 16 heures dans la cité de Bankuy. Une grande foule s’est mobilisée pour accueillir le chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba, à l’entrée de la ville. Arrivé aux environs de 17 heures, le Premier ministre a pris un bain de foule en compagnie des autorités régionales, avec le gouverneur de la Boucle du Mouhoun,  Sié Edgard Sou à leur tête. Après un laps de temps à son pied-à-terre, Paul Kaba Thiéba s’est rendu chez le président de l’Association des coutumiers et religieux de Dédougou, Albert Dayo, par ailleurs, chef de canton de Dédougou. Il a dit être venu solliciter les bénédictions et l’accompagnement des coutumiers et religieux de Dédougou pour le combat de son gouvernement qui consiste à « sortir le Burkina Faso de la pauvreté ». Un combat qui, dit-il, passe par l’union, la cohésion et la fraternité des Burkinabè. D’où la sollicitation des coutumiers et religieux pour l’aider à rassembler les filles et les fils du ‘’pays des Hommes intègres’’. Le chef de canton de la ville de Dédougou, par la voix de son porte-parole, Boué Pierre Dakyo, a rassuré le Premier ministre de son accompagnement. « Sa Majesté s’engage à prier nuit et jour avec l’ensemble de ses pairs afin que Dieu et les ancêtres vous guident dans vos tâches quotidiennes pour le développement de notre pays », a dit, le porte-parole Boué Pierre Dakyo au Premier ministre, Paul Kaba Thiéba.

Des doléances au chef du gouvernement

Tout de même, toujours par la voix de son porte-parole, le président de l’association des coutumiers et religieux de Dédougou a posé un certain nombre de doléances à son hôte pour le développement de la Boucle du Mouhoun. Il s’agit notamment de l’épineuse question de la construction de la voie Dédougou-Solenzo, longue d’une centaine de kilomètres, de la résolution de la crise énergétique qui oppose les populations de la ville de Solenzo et la société privé de Coopération d’électricité de Solenzo (COPELSO), et de la valorisation du potentiel économique et agricole de la Boucle du Mouhoun. Il a également demandé le soutien du chef du gouvernement pour la valorisation et la commercialisation des produits de la société CB-Energie, active dans l’énergie solaire depuis une dizaine d’années dans la cité de Bankuy. En réponse, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a dit l’engagement de son gouvernement pour la construction de la route Dédougou-Solenzo. « Sachez que la construction de cette route nous tient à cœur. Rassurez-vous qu’il y a une piste qui se dégage, et ce sera l’une de nos priorités dès que nos aurons les financements », a rassuré Paul Kaba Thiéba. Pour le problème de la COPELSO, Paul Kaba Thiéba promet de s’y impliquer afin qu’l y ait la paix et l’électricité à Solenzo. Quant à la société CB-Energie, séance tenante, le ministre de l’Education nationale, Jean-Martin Coulibaly, a promis prendre attache avec l’entreprise dans le cadre de l’approvisionnement des écoles en lampes solaires. En somme, le chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba, a montré la volonté de son gouvernement et du chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré, à sortir le « grenier du Burkina » de son paradoxe de la région la plus riche en potentialités économiques et agricoles mais l’une des régions les plus pauvres du pays. « Mon gouvernement fera son possible pour sortir cette région de la pauvreté qui est l’une des plus riches en hommes, en terres,  et en potentiel économique et agricole », a renchéri Kaba Thiéba.

Kamélé FAYAMA



89
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus