Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Administration publique : Adapter les recrutements aux besoins

04/12/2017
18:25

Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale organise, les 4 et 5 décembre 2017 à Ouagadougou, la 7e édition de la conférence annuelle de gestion des ressources humaines. La présente édition est placée sous le thème : «La rationalisation des recrutements de la Fonction publique».

La Fonction publique burkinabè a enregistré, ces dernières années, un «boom démographique», selon le ministère en charge de la fonction publique. D’un effectif de 94 671 agents en 2009, la «principale pourvoyeuse d’emplois du pays des hommes intègres » est passée à un effectif de 173 017 agents, soit un taux d’accroissement de 82,75%. En vue donc de proposer des outils et des mécanismes techniques qui permettront d’adapter les recrutements publics aux besoins réels de l’administration, le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale organise les 4 et 5 décembre 2017 à Ouagadougou, la 7e édition de la Conférence annuelle de gestion des ressources humaines (CGRH) sous le thème «La rationalisation des recrutements de la Fonction publique». Pour le ministre Clément  Pengdwendé Sawadogo, il s’agira de mener des réflexions pointues et inclusives sur l’évolution fulgurante et peu maitrisée des effectifs publics. Ainsi, a-t-il expliqué, sur une période de dix ans (2006-2016), les effectifs payés de la Fonction publique ont évolué de 122,25% et, subséquemment, la masse salariale a augmenté de 295,98%. «Ces chiffres ne peuvent que nous interpeller», a-t-il estimé.  Selon lui, le but visé par cette rencontre annuelle permettra, entre autres, de créer l’adéquation des compétences avec les postes de travail, de maîtriser la masse salariale et les effectifs  à travers un recrutement objectif et pertinent. «En trouvant le juste équilibre entre les efforts de motivation des ressources humaines et ceux tendant à rationaliser leur gestion, nous parviendrons à faire du capital humain un levier sûr d’un développement durable au Burkina Faso», a-t-il affirmé. Il a, de ce fait, exhorté les participants à proposer, au terme des travaux, des solutions idoines pour une gestion plus rationnelle et professionnelle des ressources humaines publiques. La présentation du rapport général sur la situation des ressources humaines de la Fonction publique et deux communications (impact budgétaire des recrutements dans la Fonction publique d’Etat,  assurance maladie universelle) seront, aux dires du président du comité d’organisation, Souleymane Lengane, les principales articulations de la CGRH 2017. «A l’issue des 48 heures de travaux, nous amenderons le rapport de la tenue de cette réunion annuelle de gestionnaires des ressources humaines», a-t-il déclaré. Et de renchérir : «Les résultats des travaux de la présente conférence se posent en termes de défis, car il y va de la survie de la Fonction publique».

Aubin W. NANA



159
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus