Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Journée internationale des volontaires : Hommage aux volontaires du Burkina Faso

06/12/2017
22:27

La plateforme des organisations de volontariat présentes au Burkina Faso en collaboration avec la  Coordination du groupement d’intérêt public-programme national de volontariat au Burkina Faso (GIP-PNVB) a commémoré, le 5 décembre 2017 à Ouagadougou, la Journée internationale des volontaires (JIV).

Depuis 1985, les Nations unies ont déclaré le 5 décembre, la date de la Journée internationale des volontaires (JIV). Elle est célébrée chaque année, dans le monde entier par les Etats et les organisations de volontariat. Et pour marquer cette journée, la plateforme des organisations de volontariat présentes au Burkina Faso en collaboration avec la  Coordination du groupement d’intérêt public-programme national de volontariat au Burkina Faso (GIP-PNVB) a organisé, le 5 décembre 2017 à Ouagadougou, une cérémonie officielle d’hommage aux volontaires nationaux et internationaux du Burkina Faso. Placée sous le thème : « Les volontaires, premiers à agir ici et partout », l’objectif de cette journée est de permettre aux organisations de volontariat de coopérer avec les agences gouvernementales, les organisations à but non lucratif, les groupes communautaires et le secteur privé afin de promouvoir la contribution au développement au niveau local, national et international des volontaires. Cette célébration a été couronnée par un panel sur le volontariat : vecteur pour le développement durable du Burkina Faso, des témoignages de volontaires et de personnes- ressources et une animation de stand.
Pour la chargée du Programme des volontaires des Nations unies, Naoni Falkenburg, la JIV 2017 est l’occasion non seulement pour valoriser le travail abattu par les volontaires du monde entier mais aussi pour interpeller la jeunesse de s’impliquer davantage dans le volontariat afin de favoriser le développement durable des Etats. Et de poursuivre : « Les missions d’un volontaire est de représenter d’une part, la voix des personnes marginalisées dans les sociétés et d’autre part, de montrer l’apport des valeurs du volontariat au développement socioéconomique ». En abordant dans le même sens, le secrétaire général du ministère en charge de la Jeunesse, Brice Yogo représentant le ministre de tutelle, a indiqué que le volontariat est une des plus importantes manifestations de confiance et de solidarité entre les communautés. C’est pourquoi, il a invité les différentes structures à agir ensemble pour relever les défis du développement. « Les volontaires nationaux et internationaux apportent leurs expériences pour l’aboutissement de nombreux projets de développement dans divers domaines. De ce fait, ils représentent des partenaires essentiels et leur contribution aux efforts de développement mérite le soutien et la reconnaissance du gouvernement », a-t-il ajouté. Ce fut l’occasion pour féliciter toutes les bonnes volontés qui, animées d’un esprit d’engagement et de solidarité,  offrent leurs temps, compétences et énergies pour améliorer le bien-être social et économique des populations burkinabè.


Promouvoir la bonne gouvernance


Selon le directeur général du GIP-PNVB, Didier Calixte Sou, le GIP-PNVB, créé en 2006, est une structure rattachée au ministère en charge de la jeunesse. Selon lui, il a vu le jour grâce à l’effort conjugué de l’Etat et la Société civile avec l’appui technique et financier de certains partenaires notamment le Programme des volontaires des Nations unies (PVNU), France volontaires (FV) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Il s’inscrit, a-t-il poursuivi, dans le cadre de la Politique nationale de l’emploi (PNE) et celle de la jeunesse, adoptée en 2008. Et de conclure : « L’un des objectifs du GIP-PNVB est de promouvoir la bonne gouvernance en maximisant l’engagement volontaire et la participation active de la société civile ». 
A ce titre, plusieurs organisations apportent des soutiens multiformes aux populations burkinabè. Il s’agit, entre autres, de la Croix- Rouge, International Service, Association des scouts du Burkina Faso et Peace corps. Quant à  l’International Service, il intervient, depuis 1975, au Burkina Faso à travers deux grandes thématiques à savoir le handicap et le genre. Selon la coordinatrice de l’Alumni- Burkina, Emmanuella Toé, cette structure œuvre pour la promotion des droits humains et l’amélioration des conditions socioéconomiques des populations les plus vulnérables en mettant l’accent sur les conditions des femmes et des personnes en situation de handicap. « Nous travaillons avec des partenaires locaux pour comprendre les priorités de chaque communauté et saisir les opportunités pour faire des droits des membres, une réalité afin qu’elle puisse en profiter. Nous sommes convaincus qu’après 40 ans d’expériences, que des changements réels, durables et positifs sont possibles lorsque les gens ont le contrôle de leur vie et accès à leurs droits humains », a-t-elle souligné.  International Service recrute des jeunes de 18 à 25 ans pour un placement de volontariat de 10 à 12 semaines à travers le programme ICS qui est financé par le gouvernement britannique.


Emil SEGDA
Segda9emil@gmail.com
Aymard ZIZIEN (Stagiaire)




17
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus