Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

40 ans de l’IGB

08/12/2017
01:04

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a visité, dans l’après-midi du jeudi 7 décembre 2017, à Ouagadougou, les œuvres de l’Institut géographique du Burkina (IGB), en 40 ans d’existence au service des populations et de toute la nation.

A l’occasion de son 40e anniversaire, l’Institut géographique du Burkina (IGB), qui étudie la terre, son histoire et ses reliefs, a reçu un visiteur de marque, le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, le jeudi 7 décembre 2017, à Ouagadougou. La carte de Ouaga en 1956,  1981,  1996 et en 2000, ainsi que les cartes politiques, administratives, touristiques économiques et bien d’autres cartes mises à la disposition de tous les services et les établissements d’enseignement du Burkina Faso ont attiré l’attention du visiteur Kaboré. Il  a loué les actions du personnel qui, pour lui, fait un travail de patience et d’artiste. Il a indiqué que l’IGB a un rôle important à jouer dans l’orientation des décisions du gouvernement. « La cartographie peut se faire dans le domaine de la santé, de l’éducation, de la sécurité. C’est pourquoi nous avons tenu à venir saluer tous les efforts de l’IGB », a-t-il reconnu. Le personnel a soulevé quelques difficultés majeures qui freinent les activités de l’institut. En effet, l’avion photographe qui permet à l’IGB de survoler et de faire des photographies pour la production des cartes, ne fonctionne plus. Le président a pris l’engagement que  cet appareil sera bientôt mis en marche, afin de permettre à l’IGB d’assurer sa mission. Le second aspect est que l’institut s’est engagé dans un plan stratégique décennal de la cartographie au Burkina Faso. «Ce programme est très important, car il participe à la dynamisation de l’institut et à l’amélioration de son matériel technique. Nous sommes donc à la finalisation de ce schéma et les priorités sur la cartographie ont été mises en évidence. Nous attendons que le dossier soit finalisé et soumis au Conseil des ministres», a-t-il rassuré. 

Le personnel reconnaissant

 Le personnel a pour sa part exprimé toute sa reconnaissance à l’hôte en ces propos : « En 40 ans d’existence, vous êtes le premier président à nous honorer de votre présence et nous vous en sommes très reconnaissants. Nous nous engageons à accompagner par une information géographique de qualité, vos efforts de développement du pays. Pour ce faire, nous souhaitons votre soutien pour un financement conséquent et pérenne de la cartographie ». Quant au premier responsable de l’IGB, Abdoulaye Bélem, il a fait savoir que cette visite redonne plus de courage à l’institut à appuyer l’ensemble du secteur du gouvernement et de l’Etat dans ses efforts de développement. Il a signifié que le Schéma directeur de cartographie du territoire national, notamment à travers la mise à disposition des cartes de base au 50 millième, a besoin d’un financement conséquent. « Ce Schéma dans son ensemble coûte 24 milliards de F CFA et le noyau qui est la production de l’information géographique à l’échelle de 50 millième est d’environ 12 milliards de F CFA », a précisé M. Belem. Avant de quitter l’IGB, l’hôte du jour a signé dans le livre d’or de l’institut : « 40 ans pour l’IGB est un âge de maturité. Félicitations à cette institution et à tout son personnel pour l’important travail de carte de cartographie effectué au service des usagers. Mention spéciale aux femmes pour la qualité de leurs prestations. Longue vie à l’IGB ». Une carte lui a été remise par les agents en guise de souvenir et de reconnaissance pour cette visite.


Afsétou SAWADOGO









157
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus