Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
G5-Sahel : Un fonds fiduciaire mis en place//Burkina : Le budget du ministère de la Sécurité en 2017 était de 60 milliards de FCFA dont 40 milliards destinés au payement des salaires. (Simon Compaoré).
Flash info :

Système de riziculture intensif : Des productrices de Dapélogo éclairées par le Larlé Naaba

21/12/2017
22:02

Des associations féminines de production de riz de quatre villages de la commune rurale de Dapélogo, ont effectué une visite de formation et d’information dans la ferme du Larlé Naaba Tigré afin de s’imprégner du Système de riziculture intensif (SRI). C’était le mercredi 20 décembre 2017 à Dapélogo.

Les groupements des productrices de riz veulent renforcer leur capacité en matière de techniques de production en vue d’accroître les rendements futurs. Ainsi, des femmes de quatre villages relevant de la commune rurale de Dapélogo ont visité la ferme « Sompagnimdi des origines » du Larlé Naaba Tigré, le mercredi 20 décembre 2017 afin de se familiariser avec les méthodes modernes de la production de riz. Pour la Présidente des femmes, Alimata Taonsa, le combat des femmes est de parvenir à être autonome. Et pour cela, la porte-parole a précisé que les femmes de la commune exercent essentiellement dans l’informel, la production agricole et l’élevage. Et c’est en vue d’accroître les chances des productrices de la localité que des femmes réunies en association ont délégué des responsables pour découvrir les efforts du  Larlé Naaba. Selon Mme Taonsa, la majorité des femmes de la délégation produit du riz, le maïs et les produits maraîchers. Mais au regard des avantages du beng-tigré (mung bean), nombre d’entre elles ont opté d’expérimenter cette légumineuse les saisons à venir. « Le Larlé Naaba nous aide dans beaucoup de domaines. Ce qui fait que nous avons foi aux filières dont il est le promoteur. Nous allons continuer à travailler avec lui et à apprendre de lui les mécanismes pour devenir des producteurs modèles », a déclaré Alimata Taonsa. Pour le Larlé Naaba Tigré,  c’est une fierté de voir des femmes s’intéresser à la production agricole. Au cours des échanges suivis de visite guidée, le chef a expliqué la méthode du SRI aux visiteuses. Ce système, selon lui, est très bénéfique et permet de rentabiliser au maximum les productions. «Avec la technique du SRI, un pied de riz donne 94 à 100 épis. Donc c’est tout un paquet technologique que nous avons dispensé à ces productrices,» a dit le Larlé Naaba. Pour l’agrobusinessman, c’est grâce à un chercheur du nom de Félix Bélem qu’il a connu le système de riziculture intensif. Et depuis lors, il est convaincu que ce procédé est très rentable et efficace en matière de production du riz. Il a invité les femmes à s’investir davantage dans l’agriculture afin d’accompagner le gouvernement dans la lutte pour l’autosuffisance alimentaire au Burkina Faso. Au cours de leur séjour dans la ferme du chef, a expliqué le responsable du suivi des activités agricoles du Larlé Naaba, François Ouédraogo, les femmes ont également appris les techniques de repiquage, la préparation des pépinières, le planage du sol afin de permettre aux eaux de ruissellement de servir la totalité du champ. Dans les champs- école, les productrices ont touché du doigt les espacements entre les pieds, le mécanisme d’irrigation. Un calendrier- standard d’épandage des produits fertilisants (engrais) a également été montré à la délégation. Au sortir de la visite, les productrices ont fait savoir leur satisfaction au chef et rassuré de leur disponibilité à l’accompagner dans ses projets sociaux notamment en matière de production agricole et d’élevage.


Wanlé Gérard COULIBALY






25
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus