Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Burkina Faso : le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré échangera avec l’opposition politique le jeudi 19 avril 2018 (CFOP).//Arabie Saoudite : Le Président du Faso,  Rock Marc Christian Kaboré assiste, ce 16 avril 2018 à  la clôture de l’exercice militaire dénommé «Bouclier commun du Golfe». //Procès putsch 2015 : l’audience a été renvoyée au mercredi 9 mai 2018.
Flash info :

Ministère en charge de la Communication : 29 acteurs des médias honorés

26/12/2017
21:21

Le ministère en charge de la Communication a, par des décorations, le 26 décembre 2017, salué le mérite d’une trentaine de personnes dont les efforts ont contribué à l’accomplissement de ses missions.

Les actions de 29 personnes, qui sont « sources de progrès pour la nation burkinabè » ont été reconnues par le ministère en charge de la Communication. Faits chevaliers dans l’Ordre du mérite des arts, des lettres et de la communication, les récipiendaires sont issus des organes de presse publics et privés, des structures centrales, régionales et détachées dudit ministère. Au cours de la cérémonie qui a eu lieu, le 26 décembre 2017 à Ouagadougou, le chef du département en charge de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou, a félicité les élus du jour et les a encouragés à redoubler d’efforts. « Nous célébrons le mérite d’agents qui, parfois dans des conditions très difficiles portent la communication à l’endroit des populations, se font le canal par lequel celles-ci expriment leurs revendications, leurs attentes, leurs sentiments », s’est-il réjoui. Et de déclarer que les récompenses traduisent la volonté de son institution d’encourager les intéressés dans leur mission d’information et d’éducation. Pour lui, des méritants, il y en a bien plus évidemment, mais son département fait avec les quotas limités, fixés par la grande Chancellerie. Pour les années à venir, M. Dandjinou souhaite que celle-ci accède à sa demande d’augmenter le nombre de distinctions pour son ministère afin qu’il puisse prendre en compte la pluralité et la diversité du monde de la communication. A en croire le ministre, l’année 2017 a été difficile au point que seulement  60,7 % des activités programmées ont été réalisées.

Jean Philibert SOME


La joie des récipiendaires

Le DAF des Editions Sidwaya, Arnaud Boni :
«Cette décoration est une reconnaissance de la qualité et de l’importance des actions que j’ai menées au quotidien pour l’administration burkinabè à travers les Editions Sidwaya au cours des dernières années. C’est aussi l’action de tous les collaborateurs de la chaîne financière qui est saluée. Je remercie tous les responsables qui nous ont fait confiance et nous ont permis  de travailler dans la sérénité, mais aussi ceux qui m’ont retenu pour être décoré ».

Aïcha Tamboura, DG de l’ISTIC : « Le fait d’être décorée démontre que j’ai du mérite. J’ai bien travaillé depuis 2014 où, je dirige l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication. Mais je déplore qu’il n’y ait eu que trois femmes sur les vingt-neuf personnes décorées. Pour l’année prochaine, je ne demande pas la parité, mais qu’il y ait un grand nombre de femmes parce que dans les métiers du journalisme et de la communication il y en a qui sont vraiment méritantes. »

Ardjouma Fayama, ancien agent de la direction générale des médias :
« Je remercie mon supérieur hiérarchique qui m’a proposé à la décoration et les responsables du ministère de la Communication qui m’ont choisi. Je prends la médaille comme une invite à redoubler d’efforts afin de prouver que je mérite vraiment la reconnaissance de la nation. »
 
Souleymane Sawadogo, directeur de l’Agence d’information du Burkina (AIB) :
« La médaille reçue est la preuve que nos supérieurs hiérarchiques voient ce que nous abattons comme travail au quotidien. C’est l’occasion pour moi de remercier mes proches collaborateurs avec qui j’ai fondé une seconde famille. Je suis fier d’être décoré. Je prends cela comme une exhortation à gagner de nouvelles batailles, à relever tous les défis qui se présentent à nous aux Editions Sidwaya et à l’AIB. »  

Ambroise Tiemtoré, chauffeur aux Editions Sidwaya : « Je suis très ému de recevoir cette distinction après 20 ans au service des Editions Sidwaya. Je remercie le DG et tous mes collègues de service.  La récompense est une invite à persévérer dans le travail pour la satisfaction du grand public. Je dédie la médaille à ma famille. »
6-Moumouni Koné, agent de RTB-Télé :
« Pour moi, la médaille reçue salue le mérite des agents qui se sont fait remarquer au service. La récompense m’invite à mieux servir et à ne pas dormir sur mes lauriers. »

Boureima Ouédraogo, directeur de publication du journal Le Reporter : « Je suis animé d’un sentiment de satisfaction, mais avec beaucoup d’humilité. Ceci, parce que je suis responsable d’un organe de presse derrière lequel il y a des travailleurs. Je suis aussi membre d’organisations professionnelles des médias. C’est la collaboration de toutes ces personnes qui me vaut aujourd’hui une médaille. Je les remercie. Je remercie le ministère de la Communication car, au regard de mon engagement, la médaille que j’ai reçue relève de l’inédit. C’est le signe que les choses changent et j’invite les autorités à faire en sorte que le mérite n’ait pas de coloration partisane. Cela, afin de stimuler davantage l’ensemble des Burkinabè au travail. »

JPS




83
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR



>IMAGE DE LA CITE






> Edito

15/04/2018 21:32
08/04/2018 19:58
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus