Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Le Président du Faso a son nouveau permis de conduire

27/12/2017
20:43

<span style="font-weight: bold;">Le projet de modernisation et de s&eacute;curisation des titres de transport mis en place depuis 2010, est effectif au Burkina Faso. Il a &eacute;t&eacute; officiellement lanc&eacute;, le mercredi 27 d&eacute;cembre 2017, à Ouagadougou, par le pr&eacute;sident du Faso, Roch Marc Christian Kabor&eacute;.&nbsp;</span><br /> <br /> <div> <div style="text-align: justify;">Le lancement des nouvelles cartes grises, les plaques d’immatriculation et les nouveaux permis de conduire s&eacute;curis&eacute;s est d&eacute;sormais effectif. Le chef de l’Etat Roch Marc Christian Kabor&eacute; est entr&eacute; en possession de son nouveau permis de conduire dans l’après-midi du mercredi 27 d&eacute;cembre 2017, à la Direction g&eacute;n&eacute;rale des transports terrestre et maritime (DGTTM). &nbsp;Les cartes grises et les permis de conduire produits selon la solution de pointe Lasink, consiste à graver directement dans le document, le portrait du d&eacute;tenteur et un certain nombre de donn&eacute;es s&eacute;curis&eacute;es, assurant aux services des douanes, de police, de gendarmerie et des transports, une traçabilit&eacute; certaine, grâce à un terminal. &nbsp;Pour le ‘’client’’ du jour, le Pr&eacute;sident Kabor&eacute;, la production de ces titres de transport modernes et s&eacute;curis&eacute;s, vise à lutter contre la fraude, la contrefaçon et la falsification des cartes grises et des permis de conduire. Et le Directeur &nbsp;g&eacute;n&eacute;rale des transports terrestre et maritime (DGTTM), Mamadou Boukouma, de rench&eacute;rir, qu’ils vont &eacute;galement lutter contre l’ins&eacute;curit&eacute; routière et l’ins&eacute;curit&eacute; publique et s&eacute;curiser les recettes g&eacute;n&eacute;r&eacute;es par les services charg&eacute;s des transports. A travers ce lancement, le Chef de l’Etat a dit esp&eacute;rer que dans les prochains jours, l’ensemble du peuple burkinabè, surtout ceux qui ont des permis de conduire et de cartes grises viendront s’enrôler à travers tout le territoire burkinabè. Il a appr&eacute;ci&eacute; cette avanc&eacute;e significative du ministère en charge des Transports, qui est à un taux d’ex&eacute;cution physique du projet à 70% et financière à 34%. Au terme du projet (2017-2021), il est attendu la production de 3 millions 300 mille permis de conduire et de cartes grises. Il s’agira de remplacer plus de 2 millions d’anciens titres et de produire plus d’un million 300 mille nouveaux titres. Quant aux prix de ces nouveaux mat&eacute;riels, le DGTTM, M. Boukouma a signifi&eacute; que le prix n’est pas officiellement fix&eacute; par le gouvernement. « Nous voulons faire en sorte que le prix ne soit pas exorbitant, qu’il puisse être à la port&eacute;e des citoyens et nous leur demandons de passer pour leurs permis.&nbsp;</div> <div style="text-align: justify;">Ce n’est pas une occasion pour le gouvernement de se faire de l’argent. Nous voulons simplement que le titre soit s&eacute;curis&eacute; », a-t-il clarifi&eacute;.&nbsp;</div> <div style="text-align: justify;"><br /> </div> <div style="text-align: justify;"><br /> </div> <div style="text-align: justify;">Afs&eacute;tou SAWADOGO</div> <div style="text-align: justify;"><br /> </div></div>

187
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus