Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Célébration de la journée mondiale des toilettes : 18 villages du Sahel mettent fin à la défécation à l’air libre

28/12/2017
22:16

L’ONG Oxfam avec la collaboration de ses partenaires a commémoré la journée mondiale des toilettes, le jeudi 21 décembre 2017 dans le village de Katchirga situé à environ 15 km de Dori, chef-lieu de la région du Sahel. La cérémonie a servi de tribune pour 18 villages utilisant l’approche d’Assainissement total piloté par les communautés (ATPC), de s’engager à mettre fin à la défécation à l’air libre (FDAL).

L’ONG Oxfam  et ses partenaires ont commémoré la Journée mondiale des toilettes 2017, le jeudi 21 décembre dernier à Katchirga, village situé à environ 15 km de Dori sous le thème : « Construire des toilettes : une responsabilité citoyenne pour préserver la dignité de la fille et de la femme au Burkina Faso ». De l’avis du responsable programme de l’ONG Oxfam Sosthène Konaté, cette célébration est une opportunité pour interpeller les autorités administratives, politiques, les partenaires techniques et financiers, les leaders politiques, religieux et coutumiers ainsi que les communautés du Sahel à s’investir dans la construction de latrines en vue de mettre fin à la défécation à l’air libre. C’est dans cette optique que l’administrateur des programmes au bureau de l’UNICEF à Dori, Kossi Wozuamé, a indiqué qu’un engagement a été pris avec 69 villages et plus de 364 communautés des provinces du Séno et du Soum dans la région du Sahel pour mettre fin à la défécation à l’air libre (FDAL) par l’approche Assainissement total piloté par les communautés (ATPC). Il a saisi l’occasion pour célébrer la FDAL dans 18 villages de la région et rendre visibles les avantages des latrines dans la préservation de la dignité de la fille et de la femme. « Depuis le déclenchement institutionnel de l’ATPC, le 16 Juin 2017, nous avons enregistré plus de 4060 latrines construites par les communautés elles-mêmes sans aucune subvention. Nous sommes fiers de ces premières communautés qui ont accepté s’engager sur cette voie avec ces résultats à la satisfaction de tous », s’est-il réjoui. Et M. Konaté de féliciter les communautés de Katchirga et l’ensemble des 18 villages à maintenir le cap. Par ailleurs, il a exhorté les autres villages non encore déclarés FDAL d’emboîter le pas aux premiers. 


Les indicateurs passent de 7,8% à 11,5%


Pour sa part, le secrétaire général de la région du Sahel, Vincent Sawadogo, a confié que cette journée permet de marquer un arrêt pour faire le point des progrès réalisés et surtout examiner les forces et faiblesses pour mieux relancer la lutte pour l’accès aux toilettes. A ce sujet, il a laissé entendre que les efforts conjugués des différents acteurs ont permis d’améliorer les indicateurs de l’assainissement dans le Sahel. Pour preuve, M. Sawadogo a affirmé que le taux d’accès à l’assainissement est passé de 7,8% en 2015 à 11,5% en 2016 et, ce, grâce aux actions allant de la sensibilisation à la réalisation d’infrastructures sanitaires en passant par le soutien en matériels de construction de toilettes. A en croire Sosthène Konaté, il faut persévérer dans le travail de sensibilisation et d’interpellation des communautés à inscrire les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement dans les comportements quotidiens de tous les habitants du Sahel. «Nous devons donc renforcer les efforts à tous les niveaux de sorte que les communautés vivent dans des cadres sains ».
Le représentant du comité villageois de développement de Katchirga, Moussa Dicko, a remercié Oxfam et ses partenaires pour leur avoir permis de mettre fin à la défécation à l’air libre. Puis, il a formulé un certain nombre de doléances. « L’Approvisionnement en eau potable simplifié AEPS et la Pompe à motricité humaine (PMH) sont insuffisants dans le village, alors nous sollicitons des boulies. L’école primaire de Katchirga manque d’un point d’eau et à cela s’ajoute le problème d’accessibilité. Au regard de toutes ces difficultés, nous demandons de nous aider davantage », a sollicité Moussa Dicko.


Souaibou NOMBRE
Snombre29@yahoo.fr




74
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

11/11/2018 20:24
04/11/2018 21:38
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus