Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Infrastructures routières : Un pays en chantier

01/01/2018
18:20

Le gouvernement burkinabè, à travers le ministère des Infrastructures, s’est engagé à relever le défi du désenclavement du territoire national. De ce fait, l’année 2017 a été marquée par  le lancement d’importants projets routiers et la réfection de plusieurs voies.

Le mardi 19 décembre 2017 à Diapaga dans la province de la Tapoa, région de l’Est, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, donnait le top de départ des travaux de la route Kantchari-Diapaga-Tansarga-frontière du Benin. Longue de 70 km, le bitumage de cette Route nationale n°19 est le plus récent projet routier engagé par le gouvernement burkinabè. Ainsi, Roch Marc Christian Kaboré a rassuré que le désenclavement du pays est inscrit en bonne place dans l’agenda présidentiel conformément au Plan national de développement économique et social (PNDES). C’est pourquoi, d’importants chantiers ont été lancés au cours de l’année 2017. En effet,  le chef de l’Etat a également lancé officiellement, le jeudi 9 novembre 2017 à Zabré, dans la région du Centre-Est, les travaux de bitumage de la route Manga-Zabré, longue de 79 km. D’un coût de 28 394 065 343 de F CFA, les travaux seront exécutés pendant deux ans dans le cadre du Projet de transport et de désenclavement des infrastructures urbaines (PTDIU). Débuté en novembre 2016, ce projet compte améliorer la mobilité et l’accès aux infrastructures dans les régions de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Est,  du Centre-Sud, du Centre-Ouest et du Nord.

D’importants  projets routiers annoncés

Le bitumage de la RN21 (Didyr-Toma-Tougan) lancé à Toma dans le Nayala, le 15 décembre 2016, par le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba est aussi en cours. Même si ce chantier de 84 km a tardé à démarrer effectivement,  il est actuellement sur de bons rails. Un autre projet routier important est celui du bitumage de la voie d’accès à l’aéroport international de Donsin jusqu’au rond-point de Kossodo.
Concernant la voirie urbaine à Ouagadougou, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a lancé les travaux d’aménagement et de bitumage des Rues Wemba Poko (29.21) et 29.46 à Wemtenga dans l’arrondissement n°5 de Ouagadougou, le lundi 30 octobre 2017. «Ces infrastructures s’inscrivent dans le programme de réhabilitation et de construction de voies nouvelles dans les agglomérations de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso», a-t-il souligné. Le programme, a-t-il précisé, va permettre de réhabiliter 29 km de voiries à Ouagadougou et de construire 21 km de voies nouvelles.  Il y a  aussi la route  de l’échangeur de l’Est à l’hôpital Yalgado qui est en plein chantier.  Concernant les résultats obtenus à mi-parcours de la mise en œuvre du programme 2017,  le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, a souligné l’achèvement des travaux de voirie à Bobo-Dioulasso et la voie d’accès au pôle hospitalier du secteur n° 30 de la capitale. En plus, a-t-il poursuivi, l’exécution des travaux de 1 375 km de pistes rurales est à 62%  et celle des travaux de construction de l’échangeur du Nord à Ouagadougou à 52%. 

S’agissant des perspectives, le président du Faso a annoncé le revêtement imminent de la route Gounghin-Fada-frontière du Niger dont le financement est déjà acquis. Aussi, à l’occasion du lancement des travaux de Manga-Zabré, la Banque mondiale a réaffirmé son engagement auprès du gouvernement  à poursuivre les travaux de bitumage de la RN29, qui va de Zabré à la frontière du Ghana. 

 Au titre des projets qui vont démarrer incessamment, le ministre Bougouma a mentionné la rénovation de voiries urbaines et le bitumage de nouvelles voies à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso. En effet, le gouvernement a annoncé en Conseil des ministres du 22 décembre 2017 que la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), à travers deux signatures de conventions, met à la disposition du Burkina Faso 39,5 milliards de F CFA, soit  30 milliards de F CFA pour le financement de la tranche prioritaire du Programme d’entretien routier 2017-2019 et 9,5 milliards de F CFA au profit du Projet de renforcement du réseau national interconnecté (PR-RNI).  Aussi, dans le cadre du mécanisme du Partenariat public-privé (PPP), à entendre le ministre, la voie de contournement de la capitale, la route de Solenzo, dans les Banwa, celle de Bogandé dans la région de l’Est, la route de Boulsa-Sapaga et bien d’autres seront bitumées.

Kowoma Marc DOH
kowomadoh@gmail.com


155
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR



>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus