Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
La co-fondatrice « Bill & Melinda Gates » est attendue au Burkina ce lundi 22 janvier 2018//G5-Sahel : Un fonds fiduciaire mis en place//Burkina : Le budget du ministère de la Sécurité en 2017 était de 60 milliards de FCFA dont 40 milliards destinés au payement des salaires. (Simon Compaoré).
Flash info :

Le maire de Ouagadougou sur les chantiers d’assainissement

03/01/2018
21:43

La mairie de Ouagadougou a organisé le vendredi 29 décembre 2017 à Ouagadougou, une visite sur les chantiers du projet d’assainissement des quartiers périphériques de la ville.

Dernière tournée officielle du maire sur les chantiers de la ville de Ouagadougou avant la fin de l’année 2017. Ce vendredi 29 décembre 2017, le conseil municipal de la ville de Ouagadougou a initié une visite-terrain des travaux d’assainissement des quartiers périphériques. Une sortie qui a permis entre autres, aux partenaires techniques et financiers, aux hommes de médias, aux parlementaires et aux conseillers municipaux, de constater l’avancement des travaux du projet. Ce projet d’assainissement des quartiers périphériques de la ville de Ouagadougou comprend quatre composantes. Il s’agit de l’aménagement du marigot du Moogho naaba, l’extension du centre de tri et de valorisation des déchets, la construction de centres de collecte, et la construction du dalot de Rimkèta. Au marigot de Moogho naba, canal de 4,2 kilomètres, premier point de chute des visiteurs, l’entreprise en charge des travaux s’accélère. Le taux d’exécution physique est estimé à plus 55%. Toute chose qui ne peut que rendre heureux le premier responsable de la ville. «Beaucoup de choses ont été faites pour améliorer les conditions de vie des Ouagalais. Ouaga est en mouvement. Nous invitons donc les entreprises à livrer les infrastructures de qualité dans les délais», a lancé le maire, Armand Béouindé. Le cap est mis sur Rimkèta où une population en liesse attendait les visiteurs. Cet ouvrage est en finition et attend sa réception. Cette infrastructure est un ouf de soulagement pour la population de la localité. «Cela fait 25 ans que nous sommes établis ici. Et pendant chaque saison hivernale, nous souffrons énormément. Nous sommes reconnaissants aux autorités pour la réalisation de ce dalot», a fait savoir le naaba sanem, tout en exhortant le gouvernement à penser au bitumage de la route et à son électrification. Le centre de tri et de valorisation des déchets, une des composantes du projet a été visité. Là-bas, les travaux ont consisté entre autres à la construction de vestiaires, de 21 cellules d’enfouissement de déchets. Chaque cellule peut contenir jusqu’à 28 mille tonnes de déchets. Les travaux ont été exécutés à 98% selon les techniciens de la mairie. Ils pourront être réceptionnés dès les premières semaines du mois de janvier 2018. Selon le maire, sa ville n’aura plus de problème avec ses déchets, puisque, a-t-il estimé, il faudra entre 15 et 21 ans pour que les 21 cellules se remplissent.  Le dernier point du jour a été la visite d’un centre de collecte. Une vingtaine sera réalisée dans les quartiers.
Le représentant de la Banque africaine de développement (BAD), le chargé principal des opérations, Georges Bohoussou a dit sa satisfaction de voir que le taux de réalisation du projet est acceptable. Il a réaffirmé l’engagement de l’institution financière africaine à accompagner d’autres projets. Car, a-t-il indiqué : «l’amélioration des conditions de vie des populations est l’un des objectifs de la BAD».
Quant au maire Béouindé, il a rassuré que toutes les infrastructures seront livrées à bonne date, certaines en 2018 et le dernier en mai 2019. Il a enfin annoncé le lancement de grands chantiers en 2018, tels la construction de rues, la réhabilitation de gares routières.
Le projet d’assainissement des quartiers périphériques de la ville de Ouagadougou avec ses composantes, est financé à hauteur de 28 milliards de FCFA. La BAD contribue pour 25 milliards de FCFA, le gouvernement burkinabè pour 2 milliards et la mairie de Ouagadougou à hauteur de 1 milliard de FCFA.

Adama SEDGO


101
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus