Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Agro-alimentaire: Monaco débourse plus de 260 millions de F CFA

12/01/2018
14:18

En marge de la visite du prince Albert II de Monaco, le ministre des relations extérieures et de la coopération de cette principauté, Gilles Tonelli a signé avec l’ONG Gret, le vendredi 12 janvier 2018 à Ouagadougou, un accord de financement de projets dans le domaine agro-alimentaire. 
La principauté de Monaco est décidée à soutenir le Pays des Hommes intègres dans son combat pour éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable. Cet Etat dirigé par le prince Albert II a joint l’acte à la parole, le vendredi 12 janvier 2018, lors de la visite de son souverain à Ouagadougou.
Par le biais de son ministre des relations extérieures et de la coopération, Gilles Tonelli, 400 000 euros (plus de 260 millions de F CFA) ont été mis à la disposition de l’ONG Gret pour le financement du projet : « Gouvernance des chaines de valeur et inclusion des filières niébé, lait et produits forestiers non ligneux au Burkina Faso ». 
D’une durée de trois ans (2018-2021), ce projet cofinancé par d’autres partenaires dont l’Union européenne vise à renforcer les capacités techniques, commerciales et organisationnelles de 14 000 producteurs de niébé, 150 opérateurs de la transformation des produits dérivés, 750 éleveurs producteurs de lait, 30 mini-laiteries et 30 opérateurs du secteur des produits forestiers non ligneux. 
Selon le ministre, Gilles Tonelli, ce projet à renforcer le fonctionnement et la gouvernance des cadres interprofessionnels au plan local et national. Enfin, a-t-il dit, il aura un impact environnemental positif grâce à la promotion de techniques agro- écologiques et l’élaboration de chartes locales de gestion des ressources naturelles. 
La principauté de Monaco intervient dans quatre domaines au Burkina Faso : éducation, santé, insertion socio-professionnelle et la protection civile. De 2014 à 2017, 2, 5 millions d’euros ont été injectés dans le financement de projets. C’est pour consolider ses relations de coopération qu’elle a décidé d’élargir sous l’autorité de son prince souverain, ses domaines d’intervention (sécurité alimentaire, l’agriculture), a indiqué M. Tonelli.
La représentante de l’ONG Gret au Burkina Faso, Claire Kaboré a expliqué que le projet sera mis en œuvre par un consortium de 8 partenaires (dont Gret et 7 autres organisations professionnels). Ce qui permettra de mettre au point des solutions adaptées pour répondre aux défis de la malnutrition, de la sécurité alimentaire et du développement durable. 
Le consul honoraire de Monaco au Burkina Faso, Seydou Diakité a affirmé que, la consommation des produits locaux doit être une réalité au Pays des Hommes intègres. Donc, ce projet va créer des conditions pour l’atteinte de s’autosuffisance alimentaire, de générer des ressources pour la scolarisation des enfants...
« L’objectif est d’accompagner le gouvernement pour la mise en œuvre de petits projets porteurs d’espoirs et de ressources », a soutenu le consul Diakité. Le Gret est une ONG français de développement solidaire. Installé au Burkina Faso depuis 2003, il œuvre au côté du gouvernement pour la lutte contre la pauvreté, les inégalités, le développement durable, etc.

Abdel Aziz NABALOUM
emirathe@yahoo.fr


107
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR



>IMAGE DE LA CITE






> Edito

15/07/2018 20:03
08/07/2018 21:01
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus