Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Burkina-Faso: le séjour du Prince Albert II de Monaco jugé "satisfaisant"

14/01/2018
19:15

Le Principe Albert II de Monaco et la princesse Charlène ont achevé  leur séjour de 72 heures au Burkina, le vendredi 12 janvier  2018, avec de nouvelles perspectives pour la coopération avec la principauté monégasque.  

La visite d’amitié et de travail que le Prince Albert II de Monaco et la princesse Charlène ont effectuée, du 10 au 12 janvier 2018 en terre burkinabè, aura permis de consolider les relations de coopération avec la principauté monégasque. Au cours du séjour,  les deux parties ont discuté avec satisfaction de l’état de leur coopération et des sujets d’intérêt commun, lors de la deuxième session de la commission mixte de coopération entre le Burkina Faso et la principauté de Monaco. Cette instance a servi de cadre à la présentation de la stratégie de coopération monégasque pour la période 2018-2022, laquelle prend en compte certains projets inscrits dans le Plan national de développement économique et social (PNDES).  La commission mixte a été couronnée par la signature d’un protocole d’entente relatif au «nouveau Programme d’appui à la politique du secteur de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels ». Hormis cette activité, son Altesse sérénissime  Albert II  a posé  plusieurs actes  tendant  à renforcer le partenariat  noué en 2004 avec le Burkina autour de divers domaines : éducation, santé, insertion socioprofessionnelle et protection civile. Le souverain monégasque a procédé à une remise de matériels à la Brigade nationale des sapeurs-pompiers et à l’Institut supérieur d’études et de protection civile. Pendant son séjour,  il  a été témoin de  l’inauguration du Centre de formation polyvalent de la Croix-Rouge burkinabè à Loumbila, et de la mise en route du moulin de  la maïserie Agroserv Industrie SA, au quartier Kossodo de Ouagadougou. La visite  du siège de la Croix-Rouge burkinabè, où ils ont pu constater les réalisations effectuées au profit des populations burkinabè et  la rencontre avec les enfants pris en charge dans le cadre du projet «  Monaco Collectif Humanitaire », est  également à retenir. Sans oublier les audiences avec les plus  hautes autorités burkinabè et la rencontre avec les partenaires de la société «Investisseurs et Partenaires» et SINERGI Burkina, qui œuvrent dans le domaine de la promotion et du développement des petites et moyennes entreprises en Afrique subsaharienne.   Tous ces temps forts de la visite princière ont été consignés dans le communiqué final signé, le vendredi 12 janvier 2018,  par les ministres en charge des affaires étrangères  monégasque, Gille Tonelli et  burkinabè, Alpha Barry, en présence du président du Faso, Roch Marc  Christian  Kaboré et du Prince Albert II.   Le document  indique que les deux chefs d’Etat se sont félicités de l’« excellence » et de l’ « exemplarité » de la coopération entre leurs pays. Ils ont  par ailleurs noté leur convergence de vue sur les défis sécuritaires auxquels la région du Sahel reste confrontée.   Aussi ont-ils souligné  la nécessité de « coordonner leurs efforts aux fins de lutter efficacement contre le terrorisme, l’extrémisme violent et la pauvreté ».    Bref,  ce fut une visite  aux retombées certaines  qui  ne laisse pas indifférent  les autorités burkinabè.   « Nous tirons un bilan satisfaisant de la visite du Prince Albert II de Monaco.  D’abord, il faut  noter la tenue de la coopération bilatérale, au cours de laquelle un bilan appréciable des trois dernières années (2014-2017) a été dressé, avec 2,5 millions d’euros d’investissements »,  a déclaré le chef de la diplomatie Alpha Barry.  Pour lui,  ce montant  n’est pas énorme, mais c’est le type de coopération qui importe. «  Il s’agit d’une coopération multiforme qui concerne à la fois l’éducation, la santé, l’humanitaire et d’autres secteurs.  Il y a aussi des appuis au secteur privé et à des ONG, et c’est cela la particularité de la coopération monégasque à  visage très humain.  Le fait de pouvoir opérer des enfants qui ont des problèmes de cœur  ou d’assister des drépanocytaires et des enfants  sont  des  actions  importantes », a-t-il fait  remarquer.   Et  l’avenir s’annonce prometteur  pour les deux pays, à l’écouter.  «C’est une coopération qui a de beaux jours devant elle, car  nous avons dégagé des perspectives pour la période 2018-2022.  Monaco s’est engagé à poursuivre son appui et nous avons déjà signé  un protocole d’accord dans le cadre de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes », a-t-il conclu. Le Prince souverain Albert II a adressé une invitation à son homologue burkinabè à effectuer une visite d’amitié et de travail à Monaco.  Cette invitation  a été acceptée par le président Kaboré  telle que  précisée dans le communiqué conjoint de la visite. Il ne reste plus  qu’à fixer la date du voyage  par voie diplomatique.

Kader Patrick KARANTAO


166
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus