Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Sangaré au comité exécutif de la CAF : Un pas vers le gouvernement du football africain

04/02/2018
22:31

Le président de la Fédération burkinabè de football (FBF), le colonel Sita Sangaré a été élu par acclamation, le vendredi 2 février, à Casablanca pour intégrer le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF). C’était en marge de la grand-messe ordinaire de l’instance faîtière du football continental.


Le point culminant de cette assemblée générale ordinaire a été l'élection des membres au comité exécutif de la CAF. Un conclave qui a permis de valider les chaises du Libyen Jamal El Jaafri (Zone Nord), du Burkinabè Sita Sangaré (Zone Ouest B) et du Sénégalais Augustin Senghor (Zone Ouest A), tous candidats uniques dans leurs zones respectives et élus par acclamations. Par cette élection, le colonel Sita Sangaré intègre ainsi l’antichambre du gouvernement du football africain. L’ascension du Malgache Ahmad à la tête de la CAF avait déjà commencé par redistribuer les cartes au niveau des différentes zones. Car un vent nouveau avait commencé par souffler dès les premières heures de l’accession au trône du nouveau boss du football africain avec la défaite du lieutenant de Issa Hayatou dans la zone Ouest B qui regroupe des pays comme le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Niger, le Nigéria et le Togo. Un échec cuisant devant le Nigérian Amaju Pinnick (32 voix contre 17) le 16 mars 2017 à Addis-Abeba. Ce dernier, nommé alors président du comité de la coupe d’Afrique des nations laissait donc la voie royale au Burkinabè Sita Sangaré d’intégrer la caste très fermée des membres du comité exécutif de la CAF. Il récolte ainsi les dividendes de son entente cordiale avec l’actuel homme fort du football continental. Elu pour un mandat d’un an, le colonel Sita Sangaré devrait travailler à s’ancrer dans la durée pour enfin se hisser dans le bureau exécutif de la CAF. Mais intégrer déjà le comité exécutif est déjà une victoire pour le football burkinabè qui peine à infiltrer ses enfants dans les instances décisionnelles de la CAF. A Sangaré de faire maintenant ses preuves pour que le sport roi national puisse aussi profiter de son entregent. De sa capacité à rester humble et courtois lui vaudra d’éviter de se voir tailler des croupières par la concurrence. 


B. ILBOUDO






147
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 

> Chronique du vendredi




> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus