Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Coupe de la Confédération Olympique Star # EFO /Boureima Kaboré : « Il nous faut faire un bon résultat à Bujumbura »

08/02/2018
21:54

L’Etoile filante de Ouagadougou (EFO) s’est envolée, jeudi 8 février 2018 pour Bujumbura au Burundi. L’Olympique Star l’attend pour en découdre pour le compte des préliminaires aller, ce samedi 10 février. Malgré une préparation laborieuse, les Stellistes entendent revenir avec un bon résultat.


Avec 16 matchs de championnat et trois matchs amicaux durant la trêve (contre le Santos FC perdu 1-2, face aux Etalons cadets gagné 2-0, puis les Léopards de St-Camille remporté 4-2), l’EFO est censée être d’attaque pour l’explication contre l’Olympique Star, mais son coach relativise : « On a eu une trêve d’un mois, si bien que les joueurs ont un peu relâché physiquement, mentalement, tactiquement et techniquement ». En fait, l’EFO n’a donné qu’une semaine de repos à ses joueurs lors de la trêve et les entraînements ont repris afin de maintenir les joueurs en jambe. Le coach aurait voulu avoir deux matchs amicaux avec deux bons clubs de la sous-région, Mali, Niger, Togo, Côte d’Ivoire par exemple,  mais faute de moyens du club, il fallait des sparring-partners in-situ. D’où les matchs amicaux contre le Santos FC, les Etalons cadets et les Léopards de la D2. « Ce ne sont pas des équipes au top, mais c’est mieux que rien », regrette le coach Kaboré, et cela lui a permis tout de même de voir des choses intéressantes, et les correctifs à y apporter. A 48 heures de son voyage, l’EFO a livré un match comptant pour la 16e journée du championnat, en recevant Bobo Sport. Une rencontre qui s’est soldée par un nul vierge, avec des occasions gâchées, toute chose que les joueurs devraient éviter au Burundi. L’objectif du coach, faire un bon résultat en déplacement, en marquant un but, et en n’encaissant pas. Mais, précise-t-il, ne connaissant pas l’adversaire, ils feront preuve de prudence, pendant les 30 premières minutes, avant de voir la suite. L’équipe burundaise, sur le papier, est « bonne ». Tout comme l’EFO, elle est 5e du championnat après 17 journées, et a marqué 30 buts ; ce qui dénote d’une attaque « percutante ». Ce qui donne de la confiance au coach, est que dans son effectif, il y a au moins six joueurs qui ont l’expérience des matchs internationaux, et Fousséni Beao et Abass Guiro étaient au Maroc pour le CHAN. Pendant le mercato, l’EFO a bénéficié de renforts avec l’arrivée de Moussa Yédan et Daouda Diakité, mais ces joueurs ne sont pas qualifiés pour ces préliminaires.


Barthélemy KABORE






261
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR



>IMAGE DE LA CITE






> Edito

25/06/2018 03:42
17/06/2018 19:21
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus