Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Miss universités 2018: Les 20 présélectionnées connues

05/03/2018
18:30

La phase de présélection de «Miss universités» s’est déroulée le samedi 24 février 2018 à la Maison de la culture Mgr Anselme Titianma Sanon de Bobo-Dioulasso. A l’issue du concours,  20 miss ont été retenues pour la phase finale prévue le samedi 7 avril 2018.

La 16e édition de « Miss universités Burkina» 2018 a pour thème : « Jeunesse burkinabè et immigration».  En prélude à cet événement, le comité d’organisation a organisé le samedi 24 février 2018 à Bobo-Dioulasso, la phase de présélection de «Miss universités Burkina» qui se tiendra le 7 avril 2018  à Ouagadougou. Les prétendantes à la couronne de Miss universités 2018 étaient au nombre de 32 dont 23 pour Ouagadougou, 6 pour Bobo-Dioulasso, une pour Koudougou, une Ouahigouya et une pour Fada N’Gourma. Les candidates ont fait deux passages : un passage en tenue traditionnelle et un autre en tenue « Koko dunda ». Des passages devant un public bobolais surchauffé.  Le principe de notation était laissé à l’appréciation des 8 membres du jury. A l’issue du concours, les membres du jury ont retenu 20 candidates. Sur les 23 candidates des universités de Ouagadougou, 14 participeront à la grande finale. 3 prétendantes viendront de la cité de Sya. Les villes de Koudougou, Ouahigouya et Fada Gourma se voient octroyer chacune une place. Au terme de la phase de présélection, le responsable de l’agence Hono Management, structure promotrice de l’évènement, Honoré Bambara s’est dit satisfait des résultats. Il s’est réjoui de son organisation à Bobo-Dioulasso car depuis 2007, la ville n’avait pas accueilli la « fête de la beauté universitaire ». «  Nous avons choisi Bobo-Dioulasso pour magnifier le Koko dunda », a-t-il ajouté. En ce qui concerne les critères de présélection, M. Bambara a fait comprendre que le concours est basé à 80% sur la beauté physique, et les 20%, sur la capacité de la jeune fille à s’exprimer et à défendre une opinion. Car selon lui, la capacité intellectuelle ne peut pas être appréciée à une prise de parole. A l’image des candidates retenues pour la phase finale de Miss universités 2018, Anassiratou Seck a exprimé sa joie. «Je suis très contente d’être retenue», at-elle laissé entendre, faisant savoir que c’est grâce à sa meilleure amie qu’elle a eu le courage de s’y présenter. Par ailleurs, elle a invité les étudiantes à se présenter au concours et à éviter tous les préjugés portés sur les concours miss. Madina Nadège Ouattara, une spectatrice, s’est déclarée satisfaite des prestations des étudiantes. «Les membres du jury ont mis l’accent sur la beauté réelle », a-t-elle dit.  

Boudayinga J-M THIENON


Les 20 miss retenues pour la phase finale

Alida Compaoré, Christine Sandwidi, Reine Bayala, Jessica Somé, Mireille Ouédraogo, Melika Belem, Amanda Traoré, Kaboré Stéphanie, Aïda Ouédraogo, Oumou Maïga, Leslie Diakité Zio, Maïmouna Koné, Anassiratou Seck, Nikita Ganemoré, Mouniratou Dakissaga, Rita Nourfou, Farida Dramé, Nadège Tanou, Maïmouna Coulibaly, Sévérina Yaro.

B.JM.T


535
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR



>IMAGE DE LA CITE






> Edito

25/06/2018 03:42
17/06/2018 19:21
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus