Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

MINEFID : Des taux d’exécution en "légère" baisse

12/03/2018
18:33

Le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement a tenu le 7 mars 2018, à Ouagadougou, la première revue de ses projets et programmes. La performance de neuf structures a été examinée au cours de la rencontre.

Les performances des projets et programmes placés sous la tutelle technique du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement ont connu un niveau d’exécution en légère baisse en 2017 comparativement à l’année 2016. Le point sur la situation fait le 7 mars 2018, par le Secrétaire général(SG) dudit ministère, Seglaro Abel Somé, au cours de la première revue des projets et programmes de l’année, indique que le taux d’exécution physique en 2017 est de 83,04% contre 84, 74% en 2016 et le taux d’exécution financière est de 61, 63% contre 80, 35%. Cette « légère » baisse du taux de réalisation, a expliqué le SG Somé, est due aux mouvements sociaux et au contexte global de 2017 qui ont entrainé trois mois de dysfonctionnement dans l’administration. Cette concertation, selon lui, a pour objectif donc de partager les bonnes pratiques en matière de projets et programmes, de déceler les difficultés dans leur mise en œuvre et de proposer des mesures à même d’améliorer leur performance. Il a précisé que cette rencontre va permettre de mettre en place un référentiel de pondération des tâches. Seglaro Abel Somé a souligné, en outre, que les participants vont s’inspirer des recommandations des sessions antérieures pour résoudre le problème de la juste détermination des taux d’exécution et de l’évaluation objective des projets et programmes. Placé sous le thème : «Nouvelle réglementation des projets et programmes : enjeux et défis dans une dynamique de communication», ce premier cadre de concertation de l’année 2018, selon le Secrétaire général, se tient à un moment où le gouvernement vient d’adopter un nouveau cadre réglementaire de projets et programmes. Il permettra de se conformer, a soutenu le SG Somé, à la nouvelle règlementation dans le sens d’amélioration de la gestion des projets et programmes. Le directeur général des études statistiques sectorielles, Souleymane Nabolé, a fait savoir que neuf projets et programmes sont concernés par cette revue. Ceux-ci, a-t-il ajouté, interviennent dans la gouvernance économique, la lutte contre la pauvreté et la pire forme de travail des enfants. Il a précisé que le taux de réalisation financière atteint, équivaut à 6 milliards de FCFA sur une prévision globale du plan de travail annuel de budget de 9 milliards.

Anselme KAMBIRE


166
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 

> Chronique du vendredi




> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus