Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Burkina Faso : le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré échangera avec l’opposition politique le jeudi 19 avril 2018 (CFOP).//Arabie Saoudite : Le Président du Faso,  Rock Marc Christian Kaboré assiste, ce 16 avril 2018 à  la clôture de l’exercice militaire dénommé «Bouclier commun du Golfe». //Procès putsch 2015 : l’audience a été renvoyée au mercredi 9 mai 2018.
Flash info :

Sommet de la CEDEAO sur la Guinée-Bissau : Une feuille de route pour la sortie de crise

16/04/2018
10:02

La conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO s’est penchée, le samedi 14 avril 2018, en session extraordinaire, sur la situation de la Guinée Bissau. Le pays traverse une crise politique depuis août 2015 et les dirigeants de l’espace communautaire se sont fixés pour objectif durant ce sommet de prendre des décisions importantes pouvant contribuer à la résolution de cette crise. Le président Roch Marc Christian KABORE a apporté sa vision à l’enrichissement des échanges.

Les dirigeants ouest africains se sont donnés pour mission pendant ce sommet de faciliter le dialogue entre les acteurs de la classe politique bissau-guinéenne et la société civile. Cela entre en droite ligne dans l’ambition de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) de garantir la paix et la stabilité dans tous ses Etats membres. Cet engagement a été rappelé par son président en exercice, Faure Essozimna GNASSINGBE, dans le discours d’ouverture officielle du sommet. Avec les délégations présentes, il a partagé sa conviction selon laquelle le développement et la prospérité sont tributaires de la paix et de la stabilité.

Sur le dossier de la Guinée-Bissau, l’institution communautaire peut compter sur le soutien des Nations-unies dont «l’engagement ferme et la disponibilité totale à continuer de promouvoir un retour rapide sur le chemin de la stabilitépolitique», ont été réitérés par Modibo Ibrahim TOURE. Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Guinée-Bissau a salué les efforts déployés par la CEDEAO pour que les animateurs de la scène politique Bissau guinéenne fument le calumet de la paix.

Baliser le chemin pour une sortie de crise

Après la cérémonie d’ouverture, les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO se sont retrouvés à huis clos pour examiner le dossier, objet de la rencontre. Pour éclairer leurs décisions, ils ont pris connaissance des derniers développements de la situation en Guinée-Bissau, à travers des rapports présentés par le chef de la diplomatie togolaise, le Pr Robert DUSSEY et le président de la commission de l’organisation régionale Jean-Claude Kaasi BROU. Ils ont ainsi été informés des consultations en cours entre les protagonistes de la crise, notamment le Parti africain pour l’Indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) et le Parti du Renouveau social (PRS). Ces efforts de dialogue politique ont été encouragés par les dirigeants ouest africains.

Les chefs d’Etat et de gouvernement ont aussi pris connaissance des démarches entreprises par le président José Mario Vaz, président de la République de Guinée-Bissau, pour un retour de la stabilité dans son pays. Ce dernier a fait part de sa décision de nommer par décret présidentiel le mardi 17 avril 2018, comme Premier Ministre de consensus, Monsieur Aristides Gomes. Autre décision importante prise par le Président Mario VAZ est la programmation des élections législatives pour le 18 novembre prochain.

En outre selon son communiqué final, la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, a pris note de la décision de l’ensemble des acteurs politiques bissau-guinéens d’ouvrir le parlement le 19 avril 2018 pour statuer notamment sur les points liés à la nomination des membres de la commission électorale et la prorogationde la législature.

Pour s’assurer de la mise en œuvre effective de ces mesures la conférence des chefs d’Etat a mis en place un comité de suivi, composé du Président Alpha CONDE, du Président Faure GNASSINGBE et de Jean-Claude Kassi BROU, Président de la commission de la CEDEAO.

Enfin le sommet a entériné la prorogation du mandat de la CEDEAO jusqu’au 30 juin 2018 et a exhorté les forces de défense et de sécurité de la Guinée-Bissau de continuer à assurer la paix et la sécurité dans tout le pays.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 




113
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR



>IMAGE DE LA CITE






> Edito

15/04/2018 21:32
08/04/2018 19:58
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus