Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Le Président du Faso à Bruxelles pour les Journées européennes de Développement

05/06/2018
09:32

(Bruxelles, 4 juin 2018). Le Président du Faso, Roch Marc Christian, est arrivé le lundi 4 juin 2018 en début d’après-midi à Bruxelles en vue de prendre part à l’édition 2018 des Journées européennes de Développement, sur invitation de la Commission européenne. 

 Pour l’occasion le chef de l’Etat burkinabè est accompagné de son épouse, et de quelques membres du gouvernement à savoir les ministres Alpha Barry des Affaires étrangères et Nicolas Médah de la Santé. 

A peine arrivé à son pied-à-terre où la communauté burkinabè résidant en Belgique lui a souhaité chaleureusement la bienvenue, Roch Marc Christian Kaboré a aussitôt entamé son agenda fort chargé, pour un séjour de 96 heures. 

C’est ainsi qu’il a personnellement assisté à la signature d’une convention de financement d’appui budgétaire de 50 millions d’euros, soit environ 32 milliards de francs CFA, entre le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry et le commissaire européen pour la coopération internationale et le développement, Neven Mimica. 

« Notre nouvel appui budgétaire au Programme d’urgence pour le Sahel (PUS) du Burkina Faso est un exemple de notre coopération visant à tisser un lien étroit entre sécurité et développement », a dit le commissaire Mimica. Il a précisé  que le soutien de l’Union européenne contribuera à renforcer la présence de l’Etat et à améliorer l’accès aux services sociaux de base pour la population vivant dans la zone vulnérable du Nord burkinabè.

Cette somme, selon le ministre Alpha Barry, permettra au gouvernement de construire dans le Sahel des centres de santé et de promotion sociale (CSPS), d’acheter des médicaments et des ambulances, mais aussi de fournir de l’eau potable aux populations du sahel burkinabè. Toutes choses qui permettent à la fois d’améliorer les conditions de vie des populations, et de renforcer la présence de l’Etat dans cette zone.

 « La réponse militaire n’étant pas la seule contre le problème sécuritaire dans cette partie du Burkina Faso », a ajouté le ministre Alpha Barry face à la presse. « Ces différents projets vont constituer une réponse du gouvernement à la problématique du développement et de la satisfaction des besoins concrets des populations sahéliennes », a-t-il ajouté. 

Direction de la Communication de la Présidence du Faso.


130
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 

> Chronique du vendredi




> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus