Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Cadre sectoriel du ministère de la Culture : améliorer les objectifs de 2018

07/08/2018
20:23

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a tenu le mardi 7 août 2018 à Ouagadougou, la revue à mi-parcours du Cadre sectoriel de dialogue (CSD) de l’année.

Les travaux de réflexion et de validation du rapport à mi-parcours de performance 2018-2020 du secteur « culture, sport, loisir et tourisme », du Cadre sectoriel de dialogue (CSD)  sont ouverts. C’était le mardi 7 août 2018 à Ouagadougou au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango. Il s’agit, selon lui, d’analyser le rapport provisoire qui permettra aux acteurs de formuler des recommandations afin de trouver des solutions pertinentes aux problèmes qui minent ledit secteur. La présente revue sera, a-t-il poursuivi, l’occasion de jeter un regard rétrospectif sur les actions déjà menées, tirer des enseignements en vue de rectifier la ligne de conduite pour l’amélioration des objectifs de 2018. « Cet atelier témoigne également  de la contribution du CSD dans  l’atteinte des résultats de l’axe stratégique 3 du Plan national de développement économique et social (PNDES) qui est de dynamiser les secteurs porteurs pour l’économie et les emplois », a souligné le ministre Sango, par ailleurs président du CSD.  Dans le même ordre d’idées, il a rappelé l’adoption de la politique sectorielle du secteur de planification en conseil des ministres du 7 mars 2018. Cette approbation gouvernementale, à ses dires, permet à ce secteur de disposer d’un référentiel dans les domaines tels que la culture, le tourisme, le sport et les loisirs. « Une campagne de vulgarisation de ce référentiel sera à cet effet organisée dans les treize régions du Burkina dans les jours à venir », a-t-il promis. Car, le  développement des industries culturelles, touristiques, sportives sont, pour lui, créatrices d’emploi et de valeur ajoutée et participent à l’épanouissement de la population et au rayonnement du Burkina Faso   sur le plan international.

Christelle GOMBRE
(Stagiaire)


77
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus