Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Soutien aux personnes vulnérables de Djibo : 120 tonnes de maïs pour 1200 femmes

11/09/2018
21:43

La ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Laurence Ilboudo a remis, le vendredi 7 septembre 2018 à Djibo, des vivres d’une valeur de 30 millions de francs CFA à des femmes vulnérables de la localité.  

1200 femmes âgées, déplacées en raison de l’insécurité dans le Soum ou veuves des victimes des attaques terroristes dans ladite province, ont bénéficié de la compassion et de la solidarité de la nation. « En situation de détresse alimentaire », elles ont reçu, le vendredi 7 septembre 2018 à Djibo, 120 tonnes de maïs d’une valeur de 30 millions de F CFA du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille. La ministre en charge de la solidarité nationale, Laurence Ilboudo, a indiqué que l’aide bénéficie à une catégorie de personnes non spécifiquement prises en compte dans le plan de réponse et de soutien aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, adopté par le gouvernement, le 2 mai 2018. A ses dires, la distribution gratuite de vivres à des populations du Soum vient renforcer les actions déjà entreprises en début d’année dans le cadre du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS). La ministre a, du reste, signifié que le gouvernement est solidaire de toute la population du Sahel en proie à l’insécurité et au déficit céréalier consécutive à la mauvaise campagne agricole 2017-2018. 


35 000 déplacés en raison de l’insécurité dans le Soum


 L’insécurité a fait, d’après Mme Ilboudo, près de 35 000 déplacés. Pour sa part, le député-maire de Djibo, Oumarou Dicko, a précisé que les déplacés ont abandonné leur domicile, leurs champs, leurs bétails et leurs greniers afin de préserver leur vie. Cela pour dire toute la souffrance physique, psychologique et économique des personnes vivant dans cette partie du Burkina. L’élu a confié que le conseil municipal qu’il préside salue et soutient l’aide du gouvernement ainsi que les efforts consentis par les forces de défense et de sécurité pour que la province retrouve sa tranquillité d’antan. Quant à la coordinatrice provinciale des associations féminines du Soum, Absata Hamidou, représentante des bénéficiaires de l’aide alimentaire, elle a déclaré que les bénéficiaires sont heureuses que le ministère en charge de la solidarité nationale ait entendu leur « cri du cœur » en cette période de soudure. « Les vivres seront d’un grand secours pour les femmes et leurs enfants », a-t-elle assuré. Au-delà de la réponse aux besoins alimentaires, la coordinatrice espère avoir le soutien du gouvernement et d’autres partenaires afin de mettre en place un projet d’hygiène et d’assainissement et pouvoir employer beaucoup de femmes ainsi assistées. 


Jean Philibert SOME 






11
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 

> Chronique du vendredi




> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus