Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Les forces de l’ordre aux aguets

11/09/2018
22:08

La situation sécuritaire au Burkina Faso appelle à une vigilance accrue, si bien que les Forces de défense et de sécurité (FDS) sont sur le qui-vive. Kantigui  a été témoin d’une alerte au cours de la semaine dans un ministère à Ouagadougou. En effet, alors qu’il effectuait ses courses journalières le lundi 10 septembre, Kantigui a assisté à l’interpellation sans résistance, par la Brigade anti-criminalité (BAC), de deux jeunes. Ces individus auraient rodé pendant des heures autour du bâtiment administratif sans motif apparent. Toute chose qui aurait alerté les FDS. Après renseignement auprès d’une source sécuritaire, il est revenu à Kantigui que ces individus ont été identifiés et que seraient toujours aux mains de la police. Kantigui invite la population à collaborer franchement avec les FDS dans cette guerre asymétrique en appelant le 10 10 ; le 16 et le 17.

------------------------------------------------------------------------

Un fraudeur meurt dans une course-poursuite

Kantigui a appris de sources bien introduites qu’un fraudeur a été mortellement fauché dans une course-poursuite avec un douanier le dimanche 9 septembre 2018, dans le village de Bougré, commune de Zorgho. Selon l’informateur de Kantigui, les douaniers auraient tenté de stopper les fraudeurs sur des motos neuves lourdement chargées de cyanure. Ceux-ci n’auraient pas obtempéré. Un douanier à bord de son véhicule aurait alors essayé de les contraindre à s’arrêter. Ce qui aurait abouti à la chute d’un fraudeur, entraînant sa mort. Kantigui déplore cette perte en vie humaine et invite les populations à se soumettre aux contrôles des FDS, surtout en ces temps où la menace terroriste est réelle au Burkina Faso. 

------------------------------------------------------------------------

Fin de cavale pour un violeur atypique


Il est tombé dans l’oreille de Kantigui qu’une jeune femme a été récemment agressée à son domicile au secteur n°3 de Gourcy par un inconnu qui a pu prendre la fuite à l’arrivée des voisins alertés par les cris. La victime, âgée d’environ 22 ans, a reçu quatre coups de couteau au bras et au visage pendant la lutte qui s’est engagée entre elle et son agresseur. C’est le mercredi 5 septembre aux environs de 19 h que des membres du groupe d’autodéfense, Koglwéogo du secteur n° 4, qui étaient sur le coup, ont pu mettre la main sur le suspect dans son quartier à la sortie Est de la ville de Gourcy. Conduit au siège des Koglwéogo, en présence de Kantigui qui a été témoin de l’interrogatoire, il a avoué être l’auteur de l’agression. Interrogé sur ses vraies motivations, il confessera qu’en plus du vol, il comptait abuser sexuellement de la victime. Ce jeune, d’une trentaine d’années environ et orpailleur de son état, a précisé qu’il était à sa 5e tentative. En effet, il a également avoué avoir tenté nuitamment de rendre visite à une restauratrice mais la sortie de son voisin gendarme l’a contraint à prendre la fuite alors qu’il avait commencé à forcer sa porte. De plus, c’est le même individu qui a avoué avoir assommé sa propre copine devant sa porte sous prétexte qu’elle ne répondrait plus à ses rendez-vous. Cet individu d’un autre genre avait pour cible, les femmes, dont les époux sont temporairement absents. Son arrestation, a constaté Kantigui,  est un soulagement pour toute la population qui vivait dans la psychose. 

--------------------------------------------------------------------------

April-Oil : les bons de carburant maintenant acceptés

« Eh bien mon type, c’est géré ». C’est dans ce langage familier que Kantigui a été informé au téléphone que les bons de carburant de la station April-oil sont désormais acceptés par la station.  Kantigui a fait écho du courroux de certains clients face à un refus de la station, d’encaisser ses propres bons de carburant « pour des raisons d’insuffisance du stock ». A la suite de la publication des faits, 48 heures ont suffi, a-t-on raconté à Kantigui, pour que la direction générale de l’entreprise pétrolière fasse une mise en garde que voici : « Il est porté à la connaissance de tous les employés de Stations April-Oil (Gérants, sous gérants, pompistes, vendeuses de A Shop) que tous les produits April-Oil (TPE, tickets de carburants, cartes…) doivent être acceptés dans toutes les stations sans aucune exception. Le refus de prendre les tickets et cartes APRIL-OIL doit faire l’objet d’un écrit soumis à l’appréciation de la direction générale. Toute personne qui refusera de se soumettre à cette nouvelle mesure, devra être signalée et sera susceptible de sanctions allant au renvoi pur et simple de l’intervenant ». Kantigui salue, à sa juste valeur, la prompte réaction de l’administration pétrolière pour soulager sa clientèle.

---------------------------------------------------------------------------------

Abdoulaye Sawadogo, lauréat du Prix international PADEL 2018

Toujours au parfum des nouvelles du pays, il est parvenu à Kantigui que l’agro-businessman, Abdoulaye Sawadogo, par ailleurs PDG de la société Neema Agricole du Faso (NAFASO), collectionne les lauriers. En effet, cet entrepreneur au parcours professionnel  atypique vient, une fois de plus, de voir ses qualités managériales reconnues à l’international.  Kantigui  a  appris que ce Burkinabè, devenu une référence nationale et continentale en matière de production semencière, a été fait lauréat  de l’édition 2018 du Grand prix panafricain des leaders (PADEL). Initiative de Nouvelle vision de l’Afrique (NOV’AFRIQUE), structure basée à Abidjan en Côte d’Ivoire, cette distinction  est décernée chaque année aux personnes physiques et morales, qui, par la qualité de leur travail dans tous les secteurs d’activités et de la vie sociale, se posent comme de véritables artisans de développement de leur pays. Kantigui se joint aux organisateurs, qui ont salué la « compétence » et le « dynamisme » du lauréat pour le féliciter et l’encourager à poursuivre ses efforts en  faveur de l’autosuffisance alimentaire au Burkina Faso et en l’Afrique. Abdoulaye Sawadogo  a d’ailleurs retracé son parcours exceptionnel dans un ouvrage au titre évocateur « Les premiers pas d’un entrepreneur agricole», dont il prépare la dédicace  officielle.  

---------------------------------------------------------------------------

Bientôt un grand débat sur la liberté de la presse 

Il est parvenu à Kantigui que le ministère en charge de la communication, à travers la direction générale des médias, organise le mardi 18 septembre 2018 à partir de 15h, aux Archives nationales, une conférence publique sur le thème : « Etat de la liberté de la presse au Burkina Faso : comment consolider les acquis ? ». Selon la source de Kantigui, la conférence qui sera modérée par Charlemagne Abissi, journaliste et président de l’UNALFA, se tiendra sous forme de panel, avec trois sous-thèmes animés par trois panelistes. Il s’agit de la : « Situation de la liberté de presse au Burkina-Faso : état des lieux, défis et perspectives », animé par Jean-Paul Toé, juriste et directeur général de l’observation des médias et des études au CSC, le « Renforcement des capacités opérationnelles et organisationnelles des médias et des acteurs des médias », qui sera développé par Yacouba Traoré, journaliste et écrivain, secrétaire général de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC), et « Quels rôle et responsabilité de la presse dans la promotion de la citoyenneté et de la bonne gouvernance au Burkina Faso ? », animé par Dimitri Régis Balima, enseignant, chef du  département journalisme et communication de l’Université Ouaga I Pr Joseph-Ki-Zerbo. A travers cette conférence publique, il a été soufflé à Kantigui que le département du ministre Rémis Fulgance Dandjinou entend instaurer un cadre d’échanges à même de contribuer au renforcement du dispositif global de l’information et de la communication. Ainsi les échanges s’organiseront autour de questionnements essentiels et fondamentaux afin d’établir les liens étroits entre la protection des libertés individuelles et collectives, la promotion de la bonne gouvernance, de la citoyenneté responsable et l’émergence d’une culture de la paix et du mieux vivre ensemble. Kantigui, qui tient à la liberté de presse, invite les acteurs des médias, OSC, ONG, associations des droits humains, étudiants (…) à cette conférence qui donne l’opportunité d’échanger sur les bonnes pratiques pouvant permettre de renforcer cette liberté au Burkina Faso. 

------------------------------------------------------------------------------

Sidwaya lance un concours pour magnifier l’amitié sino-burkinabè

Dans ses lectures, Kantigui est tombé sur une annonce dans « Le journal de tous les Burkinabè » faisant état d’un concours organisé par les Editions Sidwaya à l’intention du grand public burkinabè. Kantigui a découvert que ce concours s’inscrit dans le cadre du rétablissement des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la Chine, dont l’apogée a été la visite du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré en Chine.  Ce concours consiste à écrire un article dont le thème central est l’«Amitié entre les peuples burkinabè et chinois ». L’article, d’au maximum 500 mots, pourrait être narratif ou sous forme de commentaire et devrait être signé de son auteur qui mentionnera également son numéro de téléphone et son adresse mail. Les articles seront reçus, a noté Kantigui, du 17 au 24 septembre 2018 sous pli fermé, au secrétariat du directeur général des Editions Sidwaya de 8h à 15h. Kantigui a appris dans le même communiqué que les résultats seront proclamés le 27 septembre 2018 par un jury mis en place à cet effet et que les 12 lauréats seront contactés et récompensés. Les 6 meilleurs articles seront publiés dans le journal Sidwaya. Kantigui souhaite donc une bonne chance à tous.


Kantigui
(00226) 25 31 22 89
 (00226) 25 31 22 89





459
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

18/11/2018 21:20
11/11/2018 20:24
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus