Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Union pour la république et la démocratie : Le nouveau parti de « la relance économique »

11/09/2018
22:11

Les premiers responsables de l’Union pour la république et la démocratie (URD) ont animé une conférence de presse, le mardi 11 septembre 2018 à Ouagadougou, pour annoncer le début des activités du parti.


Créée en juillet 2018, l’Union pour la république et la démocratie (URD) a officiellement lancé ses activités, le mardi 11 septembre 2018 au cours d’une conférence de presse animée par les premiers responsables du parti à son siège à Ouagadougou. A l’occasion, les membres du bureau politique ont été présentés aux hommes de médias. Selon le président du parti, Albert Elysée Kiemdé, l’URD est un parti social-démocrate, dont l’ambition est de proposer une nouvelle vision du développement aux Burkinabè. « Nous ne sommes ni de l’opposition ni de la majorité, nous estimons que nous avons quelque chose à apporter dans l’édification du Burkina Faso », a soutenu Elysée Kiemdé. A l’en croire, son parti se propose d’apporter sa contribution à la réflexion, au débat d’idées et à la mise en œuvre d’un programme vigoureux qui vise la relance économique et sociale du pays des Hommes intègres, à même de répondre aux attentes des populations. Sur la question de l’adoption du nouveau Code électoral, Albert Kiemdé a estimé qu’il faut expérimenter cette loi, quitte à la corriger à l’épreuve. Quant à la gouvernance du pays par le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti juge la gestion du pouvoir satisfaisante. « J’estime que le Burkina Faso a fait un grand pas sur le plan démocratique, les citoyens sont plus libres et font ce qu’ils pensent être juste. Les partis politiques sont plus libres », a soutenu le premier responsable de l’URD. Sur le plan économique, poursuit M. Kiemdé, plusieurs chantiers de développement sont en cours de réalisation, même « s’il reste beaucoup à faire », a-t-il conclu.


Ali SAOUADOGO &
Nadège DOUMI
(Stagiaire) 










128
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

11/11/2018 20:24
04/11/2018 21:38
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus