Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Au coin du palais / L’ami escroc

11/09/2018
22:46

W.D a comparu, hier mardi 11 septembre 2018 devant le tribunal correctionnel de Ouagadougou pour des faits d’escroquerie sur la personne de M. I. La relation d’amitié qui existait entre le prévenu et la victime, s’est considérablement  dégradée depuis qu’ils se sont traînés à la barre. En effet, la victime, titulaire d’un Baccalauréat et projetant un voyage sur le Canada, s’est confiée à son ami pour l’établissement d’un passeport et bien d’autres documents.  Pour prouver qu’il est capable d’aider M. I,  W.D lui fait savoir qu’il y’a une parenté entre lui et le premier président de la Cour d’Appel de Ouagadougou. Ainsi, il a rassuré M. I, qu’il pourra disposer des documents souhaités dans de meilleurs délais. C’est ainsi que W. D a soutiré plus de 200 000  francs CFA à son ami.   A la barre, le prévenu a reconnu les faits et a écopé d’une peine de 12 mois fermes.  

----------------------------------------------------------------------

Il prend la drogue pour combattre la fatigue

Z. O né en 1998 et domicilié au secteur n° 5 de Ouagadougou, s'est présenté à l’audience du 11 septembre 2018 pour répondre des faits de consommation de cannabis. L’intéressé a expliqué aux juges qu’il utilise ce stupéfiant lorsqu’il est épuisé après le travail. Répondant aux questions du tribunal, Z. O a indiqué qu’il s’approvisionne à la gare routière. Mais il est resté muet sur la personne qui lui a recommandée la consommation de cette substance en cas de fatigue.  Le parquet a requis une peine d’emprisonnement d’un an assorti de sursis. Pour l’amener à se racheter, le tribunal l’a condamné à 24 mois avec sursis et à payer une amende de 500 000 francs CFA.  
 
-----------------------------------------------------------------------

Un chômeur vendeur de chanvre indien

Si Z. O a eu une peine souple, A. S née en 1960 à Zorgho, n’a pas bénéficié de la largesse du tribunal correctionnel pour les faits de détention et de vente de chanvre indien. Il a écopé de 24 mois fermes et d’une amende de 500 000 francs CFA. Ainsi en a décidé, les juges malgré la plaidoirie de son avocat en faveur d’une condamnation assortie de sursis. Le parquet a expliqué que l’intéressé a été interpellé le 20 juillet 2018 à Zorgho à la suite des informations reçues par la police sur son activité illicite. Une perquisition à son domicile a permis de mettre la main sur un sac de chanvre indien. L’accusé  a déclaré qu’il mène cette activité depuis 2016 par manque d’emploi. Une défense peu convaincante pour le parquet qui a requis une peine de 12 mois fermes. Le tribunal lui est allé plus loin, en prononçant  24 mois fermes avec une amende de 500 000  francs CFA à son encontre. 

------------------------------------------------------------------------

Deux « transitaires » à la barre pour détournement 

S. K, 36 ans et A.C, 33 ans, sont prévenus pour détournement d’une somme de 8 millions 200 mille francs CFA devant servir de frais de dédouanement et de transit de marchandises au profit de F. K. En plus de ce motif, A.C  est poursuivi pour évasion lors de sa garde à vue au poste de police de Saaba. Les intéressés n’ont pas reconnu les faits. A.C admet pourtant avoir reçu le montant indiqué des mains de F. K.,  il a soutenu avoir transféré 1 million 150 mille  francs CFA par le biais des services des opérateurs de téléphonie mobile et  4 millions francs CFA à un certain S. Y pour les services demandés. S. Y de son côté a réfuté les faits et juré n’avoir reçu que la somme de 350 000  francs CFA  qu’il a transférée au transitaire. Entre propos contradictoires et accusations mutuelles des prévenus, le tribunal a décidé de renvoyer le dossier au 25 septembre 2018 pour vérification des transferts d’argent. 

---------------------------------------------------------------------------

Il dissipe plus 2 millions FCFA 

Monsieur N. née en 1964 a comparu devant le tribunal pour abus de confiance. Il lui est reproché d’avoir dissipé 2 millions 150 mille FCFA au détriment de Madame S. et Madame K. La première a perdu 1 million 750 mille francs CFA et la seconde 400 000  francs CFA. Ces montants devaient servir à installer des plaques solaires dans les domiciles des deux dames. Monsieur N., qui avait donné à chacune d’entre elles un délai d’un mois pour s’exécuter, n’a pu respecter les échéances. Pire, il est devenu injoignable aux dires des victimes. Il n’a fait qu’envoyer des jeunes installer des fers sur lesquels les plaques devraient être fixées, ont témoigné les femmes.  Pour mettre la main sur leur « bourreau », les victimes ont dû passer par ses proches et connaissances. « Nous avons pu l’arrêter avec la complicité des Kogl-wéogo et la police l’a conduit au commissariat », a précisé Madame S. Le prévenu a un autre langage et nie les faits d’abus de confiance. Il reconnaît néanmoins avoir eu quelques difficultés dans l’installation des kits solaires.  Au moment d’entendre les témoins dans le cadre de cette affaire, le tribunal a constaté leur absence. Le dossier a donc été renvoyé à une autre date pour comparution de témoins.

------------------------------------------------------------------------

Des récidivistes condamnés à 36 mois de prison 

P.O et A.W ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Ouagadougou, le mardi 11 septembre 2018 pour avoir menacé de mort  A.O  avec un couteau et une machette. Ils ont écopé individuellement de 36 mois d’emprisonnement ferme avec une amende de 600 000 francs CFA chacun. Le tribunal a justifié cette décision par le fait qu’ils se sont rendus coupables des faits qui leurs sont reprochés mais aussi parce qu’ils sont des récidivistes.  Ces derniers, mécontents de la plainte que A. O a déposée contre eux, ont voulu le dissuader par cette méthode afin qu’il retire sa plainte. Les intéressés qui ont, dans un premier temps nié les faits, ont fini par passer aux aveux avec la confrontation avec les témoins. 

Abdoulaye BALBONE



508
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

24/09/2018 02:12
16/09/2018 18:35
 

 

> Chronique du vendredi




> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus