Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Formation professionnelle et emploi : de nouvelles perspectives dans l’espace UEMOA

30/09/2018
19:18

Les ministres en charge de l’emploi et de la formation professionnelle de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont tenu, le 28 septembre 2018, à Ouagadougou, la neuvième conférence de leur cadre de concertation, sous le thème : «Une décennie de concertation sur l’emploi et la formation professionnelle dans l’espace UEMOA :  «bilan et perspectives».

Les gouvernements des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) veulent apporter des réponses communes appropriées aux problèmes d’emploi et de formation professionnelle que connaît la jeunesse de l’espace communautaire. Dans cette optique s’est tenue, le vendredi 28 septembre 2018, à Ouagadougou, la IXe conférence du cadre de concertation des ministres en charge de l’emploi et de la formation professionnelle de l’espace UEMOA. Placée sous le thème :  «Une décennie de concertation sur l’emploi et la formation professionnelle dans l’espace UEMOA :  «bilan et perspectives», la rencontre a été présidée par chef du gouvernement burkinabè, Paul Kaba Thiéba.
Pour le président du cadre de concertation, le ministre sénégalais, Mamadou Talla, après plusieurs années de conférences, l’organisation qu’il dirige amorce un nouveau virage. D’où la nécessité de marquer une halte pour évaluer le chemin parcouru et dégager les perspectives pour l’avenir. Pour réussir ce tournant, il y a urgence pour les Etats de l’UEMOA d’arrimer leurs offres de formation aux besoins des économies nationales, a-t-il souligné. Et le secteur privé a un grand rôle à jouer. «C’est le secteur privé qui devra déterminer, avec nous, les niveaux de qualification, le nombre de jeunes à former et les secteurs prioritaires dans lesquels il faut développer l’offre de formation», a renchéri M. Talla.

Une mobilité professionnelle

Pour atteindre les objectifs visés, la conférence a pris d’importantes décisions. Il s’agit, entre autres, du lancement  officiel de la plateforme de mutualisation des ressources et outils de formation professionnelle entre les Etats, de la poursuite des travaux d’actualisation du Répertoire opérationnel africain des métiers et des emplois (ROAME) dans l’espace UEMOA, de l’élaboration du programme d’appui à l’insertion professionnelle des jeunes en vue de lutter contre l’insécurité et les migrations irrégulières dans l’espace UEMOA, de la création et/ou de la dynamisation des cadres nationaux de certification à l’effet d’aboutir à la mise en place d’un cadre régional de certification. Ce dernier point vise à permettre une migration professionnelle au sein des huit Etats de l’Union afin de donner la chance aux jeunes qui veulent aller conquérir des emplois dans l’espace communautaire de pouvoir le faire, a expliqué le ministre burkinabè en charge de la jeunesse,
de la formation et de l’insertion professionnelles, Smaïla Ouédraogo.
Le Premier ministre du Burkina Faso a souligné la pertinence et la légitimité de la problématique de l’emploi et de la formation professionnelle de la jeunesse pour les gouvernements de l’UEMOA qui ont l’obligation de donner de l’espoir à cette frange de leurs populations. Mais les réponses à ces défis doivent tenir compte du contexte de la mondialisation. «Nous devons proposer des formations appropriées aux jeunes et aux travailleurs pour qu’ils puissent s’adapter aux changements, aux mutations du monde dans lequel nous vivons», a préconisé Kaba Thiéba.
La commission de l’UEMOA a salué la tenue de la conférence qu’elle considère comme un modèle d’intégration dans une démarche de mutualisation  en matière de développement de compétences et de promotion de l’emploi en Afrique subsaharienne. C’est pourquoi, elle est engagée dans le chantier d’expérimentation du concept des collèges communautaires à l’effet de soutenir les Etats membres dans leurs efforts d’amélioration de l’articulation des systèmes de formation professionnelle avec les besoins des économies nationales. A l’issue de la conférence, le ministre sénégalais a passé la présidence du cadre de concertation à son homologue du Benin, pays hôte de la dixième conférence des ministres en charge de l’emploi et de la formation professionnelle de l’UEMOA.

Mahamadi SEBOGO
msebogo@yahoo.fr


50
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus