Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Critérium féminin de l’Intégration, 1re édition : L’Ivoirienne Adahi Kouassi douche la concurrence

08/11/2018
21:37

L’Ivoirienne Adahi Kouassi a fait sienne la première édition du critérium féminin de l’Intégration. Elle a battu haut la main ses 21 autres concurrentes en établissant au bout des 45km de course, un temps de 1h27mn35s, soit une vitesse moyenne de 30,827km/h.

En lever de rideau avant l’arrivée de l’étape reine du Tour du Faso, le public a eu en apéritif le critérium féminin. Une compétition cycliste féminine qui a regroupé 21 coureuses venues de cinq pays (Bénin, Togo, Mali, Côte d’Ivoire et Burkina). Pays hôte de la compétition, le Burkina alignait un fort contingent. C’est d’ailleurs sans surprise que les Burkinabè domineront de bout en bout ce critérium de 4,5km à couvrir 10 fois. Elles s’octroieront les différentes primes mais seront surprises au dernier tour par l’Ivoirienne qui, bien recroquevillée dans le peloton, avait décidé de rester en embuscade pour mieux préparer son coup. C’est donc sans coup férir qu’elle viendra couper en première la ligne d’arrivée en solitaire sous les yeux médusés des spectateurs. "Le parcours était intéressant mais la chaleur m’empêchait de prendre des initiatives. Je me suis bien entraînée avec mes coaches et au finish j’ai pu me retrouver et cela a donné les résultats qu’il fallait”, s’est exprimée la gagnante. Adahi Kouassi reçoit 150 000FCFA, un t-shirt, un maillot et une casquette. Deuxième, Elisabeth Konseiga du Burkina repart avec 100 000FCFA, un t-shirt et une casquette. Bertine Kondé qui ferme le podium s’est vu octroyer 75 000FCFA, un t-shirt et une casquette. Rappelons que toutes les 21 participantes ont été primées. Rosine Sory/Coulibaly, ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, marraine de cette première édition du critérium féminin, s’est dit émue par la performance des filles : "Je félicite les filles  qui ont fait preuve de combativité et de fraternité. Le message de l’intégration est de construire un monde des Etats certes, mais un monde des peuples qui vivent en toute confraternité et en paix ensemble”. Pour la présidente du Groupe de travail de la CONFEJES pour la promotion et la participation des jeunes filles aux activités de la jeunesse et des sports (GTCF/Burkina), ce critérium est tant voulu depuis des années car il était en projet depuis 2010. "Nous l’avons nommé critérium de l’Intégration car nous avons voulu associer nos GTCF sœurs de la sous-région. Quand le ministre a accueilli notre projet, il n’a pas hésité à nous accompagner en collaboration avec le secrétaire général de la CONFEJES qui a voulu faire partie de la compétition”, a martelé madame Clarisse Sanfo/ Kaboré, responsable de GTCF/Burkina.

Béranger ILBOUDO





49
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

11/11/2018 20:24
04/11/2018 21:38
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus