Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289

France : Huguette Tiegna, burkinabè d’origine, élue député de La République en Marche, parti du président français Macron.//Sahel : Un programme d’urgence de 415 milliards de FCFA entre 2017-2020 (Conseil des ministres).//Galian 2017: Sidwaya remporte les Galian en reportage, en enquête  et plusieurs prix spéciaux.

Flash info :

Dédicace d’œuvre littéraire : « Yèlèpé : Etre homme », le premier roman d’Albert Sanon

27/03/2014
00:00

A la faveur de la 17e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC), Albert Sanon a dédicacé son livre « Yèlèpé : Etre homme », le jeudi 27 mars 2014 à Bobo-Dioulasso.

Professeur d’Education physique et sportive (EPS), ancien entraineur de Bobo sport (un club de football), précurseur des sports aérauliques au lycée Ouezzin Coulibaly, écrivain-poète, sociologue et formateur, Albert Sanon, vient de mettre à la disposition des lecteurs « Yèlèpé : Etre homme ». La dédicace du livre qui parle des initiations traditionnelles et de l’éducation corporelle au Burkina Faso a eu lieu, le jeudi 27 mars dernier à l’Institut français de Bobo-Dioulasso, à l’occasion de la SNC 2014. Devant parents, amis et le public, il a expliqué que ce livre est l’aboutissement de près de 10 ans de travail sur l’initiation en pays Bobo. Initié lui-même, il évoque le processus d’éducation des jeunes à travers l’initiation dans les sociétés africaines. Loin d’être un acte ponctuel, elle se veut progressive et continue, amenant l’enfant à répondre aux normes de la société avant de l’intégrer dans la condition humaine telle que la conçoit la tradition.

Albert Sanon analyse ainsi avec des préoccupations d’éducateur, pour tenter de refonder une éducation physique en adéquation avec les réalités spécifiques africaines. Le document est donc un condensé de réalités initiatiques en pays Bobo à l’intention des lecteurs et surtout des jeunes, a dit l’auteur, dans un « monde-village » où tous les repères se brouillent. « L’auteur démontre aux initiés comme aux non initiés ce qui conduit à être homme dans les communautés Bobo. L’auteur s’élève contre l’émiettement de la personne humaine », a écrit Monseigneur Anselme Tianma Sanon, archevêque émérite de Bobo-Dioulasso dans la préface de l’œuvre qu’il a faite. La cérémonie de dédicace a été parrainée par le ministre des Enseignements secondaire et supérieur, représenté par son directeur de cabinet.

Jean-Marie TOE


356
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR






>IMAGE DE LA CITE






> Edito

18/06/2017 20:25
11/06/2017 19:59
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus