Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Le Président Roch Marc Christian KABORE assistera le 18 février 2017 à Banjul, à la célébration de la fête nationale de la Gambie (communiqué)//Bientôt les membres du dernier gouvernement de Luc Adolphe TIAO à la barre(Parquet général près la Haute Cour de Justice)//Recherches au Mali et au Burkina pour retrouver une religieuse colombienne enlevée  
Flash info :

6ème édition de la Semaine du film scientifique: les changements climatiques sur les écrans

14/11/2015
12:15

L’Institut de recherche pour le développement (IRD) et ces partenaires ont animé, le mercredi 11 novembre 2015 à Ouagadougou, un point de presse pour faire le point des préparatifs de la Semaine du film scientifique. 

La 6ème édition de la Semaine du film scientifique est prévue pour se tenir du 16 au 18 novembre prochain à Ouagadougou sous le sceau des « dérèglements climatiques ». L’annonce a été faite, le mercredi 11 novembre 2015, au cours d’une conférence de presse. L’initiative de la Semaine du film scientifique est de l’institut de recherche pour le développement (IRD) en partenariat avec le Goethe Institut, l’Université de Ouagadougou et l’Association des journalistes et communicateurs scientifiques du Burkina Faso (AJCS/BF). 
Au cours de cette semaine, selon le directeur de l’IRD, Jean-Marc Leblanc, 8 films documentaires traitant des défis actuels liés au changement climatique et réalisés par des chercheurs, des étudiants, des journalistes et des cinéastes. Il s’agit de films portant, entre autres, sur l’étude des ouragans, l’internet polluant et énergivore, les bâtiments de demain. Les projections auront lieu dans certains amphithéâtres de l’Université de Ouagadougou et à Goethe Institut. 

Pour M. Leblanc, la Semaine du film scientifique est née du manque événements de promotion des films scientifiques et d’une absence de tribune d’expression pour les jeunes réalisateurs de films documentaires au Burkina Faso. « Il s’agit pour nous de résoudre le problème d’intermédiation entre les chercheurs et le grand public », a dit Jean-Marc Leblanc. Et d’ajouter que le festival vise à stimuler la production de films scientifiques au Burkina. Lesquels films seront réalisés par des burkinabé qui connaissent les réalités du pays. De l’avis de la directrice de Goethe Institut, l’objectif est de permettre aux jeunes de prendre connaissance avec les sciences, d’où le rapprochement avec l’Université de Ouagadougou.
 La coordonnatrice de l’Association des journalistes et communicateurs scientifiques du Burkina Faso (AJCS/BF), Fatoumata Sophie Ouattara a salué la tenue de ce festival qui, à ses dires, permet de promouvoir la culture scientifique et de faciliter la diffusion des résultats des recherches scientifiques. 

En marge de la Semaine du film scientifique, un concours de documentaire scientifique, dénommé les « Mils d’Or de Ouagadougou » est également organisé. Destiné à valoriser les travaux des chercheurs, ce concours qui est à sa 5ème édition récompense le documentaire africain se distinguant par son originalité et abordant une thématique liée à la recherche scientifique pour le développement de l’Afrique. Un trophée est décerné au meilleur documentariste et cela fera l’objet d’une grande publicité afin de le faire connaitre.

  Djakaridia SIRIBIE 


111
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR






>IMAGE DE LA CITE





> Edito

20/02/2017 15:05
13/02/2017 00:34
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus