Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289

France : Huguette Tiegna, burkinabè d’origine, élue député de La République en Marche, parti du président français Macron.//Sahel : Un programme d’urgence de 415 milliards de FCFA entre 2017-2020 (Conseil des ministres).//Galian 2017: Sidwaya remporte les Galian en reportage, en enquête  et plusieurs prix spéciaux.

Flash info :

TAHIROU BARRY, qu’est-ce qui vous a motivé à briguer la magistrature suprême?

24/11/2015
21:39

Qu’est-ce qui vous a motivé à briguer la magistrature suprême?

Ma candidature est le résultat d’une prise de conscience de l’état lamentable  dans lequel notre peuple a été conduit alors qu’il existe des solutions efficaces pour améliorer son quotidien. Ma candidature est une révolte contre cette situation et je pense qu’avec une vision claire et un chemin cohérent, et comme le dit Malcom X : «je peux faire quelque chose pour tous», apporter un réel changement pour tous.


Si vous êtes élu, quelles réponses allez-vous apporter aux difficultés dans les domaines suivants: 


Santé
Une vraie politique sanitaire doit se situer au confluent de quatre exigences : prévenir les maladies, rapprocher le soignant du malade, rendre abordable le coût des produits et soins médicaux, garantir la qualité de ces produits et soins. Par conséquent, le PAREN se propose de:
- réprimer vigoureusement la vente illégale des produits pharmaceutiques,
- créer dans chaque village ou groupe de villages, un centre de Santé tenu par un infirmier d’Etat, un infirmier et une accoucheuse auxiliaire,
- créer, dans chaque chef-lieu de province, une Equipe Mobile de Prévention sanitaire et Sociale de cinq médecins généralistes, chargés de consulter une fois par an tout les habitants de la province, chacun ayant un carnet de santé valable pour une année et délivré moyennant 15 francs par exemple,
- développer la recherche pharmaceutique, fabriquer les médicaments courants et moderniser la pharmacopée traditionnelle à travers le groupement professionnel des tradipraticiens.


Education
Pour que l’éducation soit un facteur de développement, le PAREN propose les mesures suivantes:
- la fusion du MENA et du MESSRS en un ministère de l’éducation et de la formation, du développement scientifique et technologique (MEF/DST), de manière à permettre un pilotage intégré et panoramique du secteur,
- l’introduction des langues nationales dans le système éducatif, notamment dans le préscolaire,
- le recyclage des instituteurs et la revalorisation du statut des enseignants ainsi que le relèvement du niveau réel des cadres de conception de l’enseignement primaire, appelés à définir les programmes et à élaborer les documents pédagogiques,
- l’école primaire obligatoire. Ces écoles seraient édifiées soit en matériaux définitifs, soit en matériaux traditionnels (banco et toit de chaume), grâce aux concours de l’Etat, des collectivités, des associations et ONG, des parents d’élèves (main-d’œuvre), chaque école ayant un maître pour une même matière (histoire, géographie, etc.) et chaque classe ayant des effectifs limités à 40,
- la réintroduction des sanctions à l’école primaire sous la responsabilité personnelle du maître,
- l’introduction, dans le programme, d‘un cours d’éthique sociale à partir du CE2 et du cours de valeurs identitaires à partir de la 6e,
- la distinction entre deux filières parallèles de formation, à savoir une filière de formation générale et une filière de formation professionnelle ou technique ainsi raccordées. L’Etat incitera fiscalement le secteur privé à l’ouverture de ces centres d’apprentissage. 


Enseignement Supérieur
- Au plan académique et pédagogique, travailler à mettre fin aux dysfonctionnements de l’enseignement supérieur, augmenter chaque année le personnel enseignant et la capacité d’accueil par la construction d’amphithéâtres et de laboratoires, créer une plateforme technologique fonctionnelle par la construction de médiathèque et l’octroi subventionnée de tablette et d’ordinateurs portables, 
- Au plan social à l’endroit du monde universitaire, pour les étudiants non boursiers, le PAREN préconise l’octroi d’une allocation minimale de 25.000F par mois. En ce qui concerne les bourses ordinaires,  les nouvelles conditions d’attributions seront les suivantes : la bourse entière et les œuvres universitaires pour les étudiants dont les revenus mensuels des deux parents ne dépassent pas 100.000F, la demi-bourse et les œuvres universitaires pour les revenus compris entre 100.000 et 200.000F, les œuvres universitaires pour tous les autres. Aux personnels administratif et enseignant, un dialogue sera engagé pour améliorer leurs conditions de vie et de travail.


Emploi
Le PAREN propose de créer des centres d’incubation afin d’orienter et accompagner les demandeurs d’emploi vers l’entrepreneuriat et de créer  des entreprises communautaires dans tous les domaines productifs.


Corruption
Le PAREN entend renforcer la loi sur le délit d’apparence et l’appliquer.

Energie
La SONABEL sera transformée en une entreprise communautaire en renforçant  ses capacités de production. De plus, le PAREN ferra la promotion des énergies durables   par la création des pôles énergétiques (mise en place de central solaire, thermique et hydraulique,) en fonction des potentialités énergétiques des régions.


Monde rural (agriculture, Elevage)
- Travailler à réduire les conflits fonciers entre agriculteurs et éleveurs, à travers une nouvelle politique agraire et foncière, et une formation des agriculteurs et des éleveurs
-  Créer un Fonds de financement  et de subvention des activités paysannes, un Fonds d’aménagement hydro agricoles et construire 8000 barrages  et retenues d’eau dans les 8000 villages du Burkina,


Autonomisation de la femme
-  Intensifier l’alphabétisation des femmes par la création de centre de formation  régional,
-  Faciliter leur accès aux crédits par la création d’une Banque des Femmes,
- Améliorer leur formation politique par  la mise en place d’un «Fonds de formation politique des Femmes»,
-  Pour les femmes «chefs de ménage», veillez au respect de leur droit foncier et surtout réduire le prix des actions communautaire de 50%. 


Sécurité
Rendre opérationnelle et moins coûteuse les forces de défense et de sécurité.

Pourquoi c’est vous que les électeurs doivent choisir ?
Parce que je suis porteur d’une vision et doter d’un bon programme de gouvernement. De plus, je pense suffisamment incarner le changement au sens réel du terme et mes aspirations sont celles du peuple Burkinabè  qui renvoient à une réconciliation avec ses valeurs intègres.
 
Quelles sont les trois premières décisions que vous prendriez, une fois à Kosyam?
La restauration de l’Autorité de l’Etat, de l’intégrité et de la bonne gouvernance par des mesures concrètes mettant fin à la fraude, à la corruption, à l’injustice sociale grâce à la baisse des prix des biens  de consommation de première nécessité (riz, lait, huile, farine  et hydrocarbures …) 

Votre dernier mot?

Votez PAREN.





80
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR






>IMAGE DE LA CITE






> Edito

18/06/2017 20:25
11/06/2017 19:59
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus